BOURSES EUROPEENNES

A Francfort, Volkswagen a lourdement chuté après la publication d'un bénéfice opérationnel de 3,17 milliards EUR pour le deuxième trimestre, inférieur au consensus de 3,26 milliards EUR. L'Allemand a également prévenu que ses bénéfices seront sous pression au deuxième semestre à la suite de la hausse du coût des matières premières. A Paris, Lafarge a clôturé en nette baisse à la suite de l'annonce d'un bénéfice net de 702 millions EUR pour le deuxième trimestre, largement inférieur aux 838 millions EUR engrangés il y a un an et au consensus de 741 millions EUR.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, Delhaize s'est distingué après avoir reçu le feu vert de l'ensemble des autorités de la concurrence lui permettant de finaliser la reprise du distributeur serbe Delta Maxi.

KBC s'est également mis en évidence. Le bancassureur a reçu l'aval de la Commission européenne à la révision de son plan stratégique lui permettant de céder ses activités polonaises plutôt que d'introduire K&H et CSOB en Bourse.

BRUXELLES BAISSES

Au rang des actions en recul, Bekaert a de nouveau plongé à la vieille de l'annonce de ses résultats trimestriels.

Solvay s'est replié après la publication de trimestriels qui ne recélait toutefois guère de surprises étant donné qu'une partie des chiffres avait déjà "fuité" en début de semaine. Le titre a toutefois été emporté comme tout son secteur chimique par les chiffres décevants et les prévisions prudentes de BASF, le premier groupe chimique mondial.

MARCHES AMERICAINS

Les marchés américains progressaient à la mi-séance, les investisseurs préférant se concentrer sur les statistiques économiques favorables. Les ventes de logements neufs ont ainsi progressé de 2,4% en juin tandis que les inscriptions hebdomadaires au chômage sont repassées sous le cap des 400 000 pour la première fois depuis avril. Au rang des valeurs, Exxon Mobil reculait toutefois après des résultats inférieurs aux attentes. Le bénéfice par action est ainsi ressorti à 2,18 USD au deuxième trimestre contre un consensus de 2,34 USD.

MARCHES DES CHANGES

L'euro reculait légèrement par rapport au dollar poursuivant sa correction d'hier.