La Cour constitutionnelle allemande doit se prononcer sur la légalité du pacte budgétaire et du fonds de sauvetage permanent de l'Union européenne, le Mécanisme européen de stabilité (MES), instrument essentiel pour rendre opérationnel le plan de rachat d'obligations de la Banque centrale européenne, qui suppose une demande d'aide formelle de la part des Etats en difficulté.

Les investisseurs n'ont pas réagi à l'annonce par l'agence de notation américaine Moody's qu'elle pourrait priver les Etats-Unis de leur " Aaa " si le Congrès ne parvient pas à se mettre d'accord en 2013 sur un moyen de stabiliser puis de réduire le ratio de la dette publique au produit intérieur brut.

Europe

Aux actions, le secteur du luxe était dans ses petits souliers alors que Burberry chute de plus de 20% après un avertissement sur ses résultats annuels qui devraient se trouver dans la fourchette basse des prévisions. Le groupe britannique entraîne dans sa déroute les autres sociétés de l'industrie du luxe, comme LVMH ou Hugo Boss.

A Amsterdam, Philips grappille en revanche quelques points après avoir annoncé un élargissement de son plan de restructuration prévoyant notamment la suppression de 2.200 postes supplémentaires dans le monde.

A Paris, Sanofi était en hausse. Pour la première fois un vaccin, développé par la firme pharmaceutique française Sanofi Pasteur, s'est révélé partiellement efficace contre le virus de la dengue.

Bruxelles

A Bruxelles, les gagnants d'hier sont les perdants d'aujourd'hui. Nyrstar affiche une des plus forte baisse de la séance sur des prises de bénéfices. Colruyt inscrit toutefois le plus fort recul de ce mardi.

Les valeurs défensives, délaissées ces dernières séances, reviennent par contre sur le devant de la scène à l'image de D'Ieteren et Elia.

Relevons par ailleurs la belle remontée en fin de séance de l'action KBC dans le sillage du redressement du secteur bancaire européen.

Etats-Unis

Wall Street a débuté la séance en légère hausse mardi, rebondissant après ses pertes de la veille et profitant d'indicateurs américains meilleurs que prévu.

Le déficit commercial des Etats-Unis s'est de fait stabilisé en juillet après avoir reculé pendant trois mois consécutifs, s'établissant à 42 milliards de dollars, selon des chiffres publiés mardi à Washington par le département du commerce. Il s'agit de son plus bas niveau depuis décembre 2010.

La Cour constitutionnelle allemande doit se prononcer sur la légalité du pacte budgétaire et du fonds de sauvetage permanent de l'Union européenne, le Mécanisme européen de stabilité (MES), instrument essentiel pour rendre opérationnel le plan de rachat d'obligations de la Banque centrale européenne, qui suppose une demande d'aide formelle de la part des Etats en difficulté. Les investisseurs n'ont pas réagi à l'annonce par l'agence de notation américaine Moody's qu'elle pourrait priver les Etats-Unis de leur " Aaa " si le Congrès ne parvient pas à se mettre d'accord en 2013 sur un moyen de stabiliser puis de réduire le ratio de la dette publique au produit intérieur brut.EuropeAux actions, le secteur du luxe était dans ses petits souliers alors que Burberry chute de plus de 20% après un avertissement sur ses résultats annuels qui devraient se trouver dans la fourchette basse des prévisions. Le groupe britannique entraîne dans sa déroute les autres sociétés de l'industrie du luxe, comme LVMH ou Hugo Boss. A Amsterdam, Philips grappille en revanche quelques points après avoir annoncé un élargissement de son plan de restructuration prévoyant notamment la suppression de 2.200 postes supplémentaires dans le monde. A Paris, Sanofi était en hausse. Pour la première fois un vaccin, développé par la firme pharmaceutique française Sanofi Pasteur, s'est révélé partiellement efficace contre le virus de la dengue.BruxellesA Bruxelles, les gagnants d'hier sont les perdants d'aujourd'hui. Nyrstar affiche une des plus forte baisse de la séance sur des prises de bénéfices. Colruyt inscrit toutefois le plus fort recul de ce mardi.Les valeurs défensives, délaissées ces dernières séances, reviennent par contre sur le devant de la scène à l'image de D'Ieteren et Elia.Relevons par ailleurs la belle remontée en fin de séance de l'action KBC dans le sillage du redressement du secteur bancaire européen.Etats-UnisWall Street a débuté la séance en légère hausse mardi, rebondissant après ses pertes de la veille et profitant d'indicateurs américains meilleurs que prévu.Le déficit commercial des Etats-Unis s'est de fait stabilisé en juillet après avoir reculé pendant trois mois consécutifs, s'établissant à 42 milliards de dollars, selon des chiffres publiés mardi à Washington par le département du commerce. Il s'agit de son plus bas niveau depuis décembre 2010.