Selon les quotidiens La Libre Belgique et Le Soir, un scénario de "stand alone" aurait la préférence des défenseurs des actionnaires de Fortis, ce qui prévoit le retour "phasé" de Fortis Banque directement au Holding coté. Les défenseurs d'actionnaires ont échafaudé une hypothèse où Fortis Banque réintégrerait partiellement le holding, tout en laissant à l'Etat une participation minoritaire mais significative; on évoque une part de 49%, écrit lundi le quotidien La Libre Belgique. Comme actuellement Fortis Banque est toujours propriété des autorités fédérales belges à 100%, celles-ci recevraient, dans le cadre de ce nouveau plan, des actions de Fortis holding en échange du transfert d'une partie de la banque à ce dernier. Ce plan semble très proche de celui qui avait été annoncé le 20 février par plusieurs défenseurs d'actionnaires de Fortis. Les quatre parties qui ont élaboré le nouveau projet auraient en outre prévu une ou deux alternatives, variantes du scénario de base. Mais les protagonistes du dossier se sont montrés très discrets à cet égard, note La Libre Belgique. Ce plan B sera présenté lundi après-midi à la presse.

Selon les quotidiens La Libre Belgique et Le Soir, un scénario de "stand alone" aurait la préférence des défenseurs des actionnaires de Fortis, ce qui prévoit le retour "phasé" de Fortis Banque directement au Holding coté. Les défenseurs d'actionnaires ont échafaudé une hypothèse où Fortis Banque réintégrerait partiellement le holding, tout en laissant à l'Etat une participation minoritaire mais significative; on évoque une part de 49%, écrit lundi le quotidien La Libre Belgique. Comme actuellement Fortis Banque est toujours propriété des autorités fédérales belges à 100%, celles-ci recevraient, dans le cadre de ce nouveau plan, des actions de Fortis holding en échange du transfert d'une partie de la banque à ce dernier. Ce plan semble très proche de celui qui avait été annoncé le 20 février par plusieurs défenseurs d'actionnaires de Fortis. Les quatre parties qui ont élaboré le nouveau projet auraient en outre prévu une ou deux alternatives, variantes du scénario de base. Mais les protagonistes du dossier se sont montrés très discrets à cet égard, note La Libre Belgique. Ce plan B sera présenté lundi après-midi à la presse.