Du côté des actions, Alstom s'adjugeait quelques points après avoir fait état d'un niveau de commandes d'un montant de 4,8 milliards, en baisse de 27% (-28% en organique) au titre de son premier trimestre 2009/10 (clos le 30 juin), et un chiffre d'affaires également à 4,8 milliards, en progression de 7% en données publiées.

Toujours parmi les entreprises publiant leurs résultats ce jeudi, Novartis signait une belle performance ce matin. Le laboratoire pharmaceutique a publié des résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes. Le groupe bâlois a en outre confirmé ses objectifs de croissance en monnaies locales.

A Bruxelles, les valeurs en progression n'étaient pas légion à la mi-séance. Dexia était toutefois en très légère hausse après avoir indiqué qu'il n'était pas inquiété par la faillite de la société américaine CIT.

Hors du Bel 20, Telenet évoluait dans le vert après l'annonce de ses résultats. Les ventes du groupe ont souffert de l'environnement économique difficile, mais EVS est résolument optimiste pour l'avenir et voit arriver des signes positifs provenant d'un nombre grandissant de clients à l'approche des grands événements sportifs de 2010.

Au rang des actions en baisse dans le Bel 20, les actions bancaires étaient en toute logique les plus pénalisées après leur forte progression des dernières séances. KBC enregistrait ainsi la plus forte baisse du Bel 20 en fin de matinée.

Fortis Holding faisait également la grimace après avoir vu son rating abaissé par l'agence de notation Moody's à " Baa3 " suite à son SPV, le véhicule de placement regroupant les crédits à risque qui pourrait à l'avenir être sujet à des moins values.

La Bourse de New York a terminé en forte hausse mercredi, encouragée par les résultats meilleurs que prévu du fabricant de puces Intel et le relèvement des prévisions de croissance de la Réserve fédérale: le Dow Jones a bondi de 3,07% et le Nasdaq de 3,51%.

Sur le marché des changes, l'euro est repassé sous 1,41 dollar jeudi dans les échanges en Asie après avoir franchi cette barre la veille à New York, stimulé par de bons indicateurs américains et le haut niveau des réserves de devises chinoises.

Du côté des actions, Alstom s'adjugeait quelques points après avoir fait état d'un niveau de commandes d'un montant de 4,8 milliards, en baisse de 27% (-28% en organique) au titre de son premier trimestre 2009/10 (clos le 30 juin), et un chiffre d'affaires également à 4,8 milliards, en progression de 7% en données publiées.Toujours parmi les entreprises publiant leurs résultats ce jeudi, Novartis signait une belle performance ce matin. Le laboratoire pharmaceutique a publié des résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes. Le groupe bâlois a en outre confirmé ses objectifs de croissance en monnaies locales.A Bruxelles, les valeurs en progression n'étaient pas légion à la mi-séance. Dexia était toutefois en très légère hausse après avoir indiqué qu'il n'était pas inquiété par la faillite de la société américaine CIT. Hors du Bel 20, Telenet évoluait dans le vert après l'annonce de ses résultats. Les ventes du groupe ont souffert de l'environnement économique difficile, mais EVS est résolument optimiste pour l'avenir et voit arriver des signes positifs provenant d'un nombre grandissant de clients à l'approche des grands événements sportifs de 2010. Au rang des actions en baisse dans le Bel 20, les actions bancaires étaient en toute logique les plus pénalisées après leur forte progression des dernières séances. KBC enregistrait ainsi la plus forte baisse du Bel 20 en fin de matinée.Fortis Holding faisait également la grimace après avoir vu son rating abaissé par l'agence de notation Moody's à " Baa3 " suite à son SPV, le véhicule de placement regroupant les crédits à risque qui pourrait à l'avenir être sujet à des moins values.La Bourse de New York a terminé en forte hausse mercredi, encouragée par les résultats meilleurs que prévu du fabricant de puces Intel et le relèvement des prévisions de croissance de la Réserve fédérale: le Dow Jones a bondi de 3,07% et le Nasdaq de 3,51%.Sur le marché des changes, l'euro est repassé sous 1,41 dollar jeudi dans les échanges en Asie après avoir franchi cette barre la veille à New York, stimulé par de bons indicateurs américains et le haut niveau des réserves de devises chinoises.