Du côté des actions, les valeurs bancaires étaient bien orientées, comme Société Générale. L'Etat français détient 7,1% du capital de la banque après l'augmentation de capital de 1,7 milliard d'euros réalisée jeudi dans le cadre de la deuxième tranche du plan de soutien aux banques françaises.

Le secteur pétrolier était également en hausse alors que le prix du pétrole ne cesse de s'apprécier. L'Opep a déclaré hier qu'il commencait à entrevoir une reprise de la demande en Asie, au Moyen Orient et en Amerique Latine. (Pancarte Total)

Danone était par contre en recul après avoir annoncé le lancement d'une augmentation de capital de trois milliards d'euros destinée à réduire à sa dette, à protéger ses actifs et à financer des acquisitions. Le marché juge le montant trop élevé et la décote trop forte.

A Bruxelles, toutes les actions constituant le BEL 20 sauf quatre étaient en progression à la mi-séance. Omega Pharma dominait le classement suivi de près par KBC. Le groupe bancaire flamand reprend du poil de la bête après quelques séances marquées par des prises de bénéfices.

Hors du Bel20, Realdolmen, active dans les TIC, a enregistré un bénéfice net en baisse au cours de l'exercice 2008/2009 par rapport à l'exercice précédent, alors que le chiffre d'affaires a progressé. L'entreprise se dit capable de générer une croissance organique vu que l'intégration est pratiquement terminée, a-t-elle fait savoir vendredi avant-Bourse.

Aux valeurs en baisse, le groupe chimique et pharmaceutique belge Solvay était la plus forte baisse du Bel 20 à la mi-séance. Solvay a reçu une série de propositions pour son unité pharmaceutique. La deadline pour ces offres indicatives est fixée à aujourd'hui.

La Bourse de New York a fini en nette hausse jeudi, rassurée sur l'appétit des investisseurs pour la dette de l'Etat américain et emmenée par les valeurs de l'énergie: le Dow Jones a gagné 1,25% et le Nasdaq 1,20%.

Les valeurs de l'énergie, qui pèsent lourd dans les indices, ont largement contribué à la progression de la place new-yorkaise, alors que les prix du pétrole ont dépassé 65 dollars le baril pour la première fois en plus de six mois. Le pétrolier ExxonMobil a gagné 1,36% à 69,23 dollars et Chevron 1,92% à 65,81 dollars.

L'euro continuait à progresser vendredi à la mi-séance. Il frôlait la barre de 1,40 dollar alors que le billet vert restait affaibli par le regain de confiance des cambistes, sur un marché dans l'attente de la publication aux Etats-Unis d'indicateurs importants.

Du côté des actions, les valeurs bancaires étaient bien orientées, comme Société Générale. L'Etat français détient 7,1% du capital de la banque après l'augmentation de capital de 1,7 milliard d'euros réalisée jeudi dans le cadre de la deuxième tranche du plan de soutien aux banques françaises.Le secteur pétrolier était également en hausse alors que le prix du pétrole ne cesse de s'apprécier. L'Opep a déclaré hier qu'il commencait à entrevoir une reprise de la demande en Asie, au Moyen Orient et en Amerique Latine. (Pancarte Total)Danone était par contre en recul après avoir annoncé le lancement d'une augmentation de capital de trois milliards d'euros destinée à réduire à sa dette, à protéger ses actifs et à financer des acquisitions. Le marché juge le montant trop élevé et la décote trop forte.A Bruxelles, toutes les actions constituant le BEL 20 sauf quatre étaient en progression à la mi-séance. Omega Pharma dominait le classement suivi de près par KBC. Le groupe bancaire flamand reprend du poil de la bête après quelques séances marquées par des prises de bénéfices.Hors du Bel20, Realdolmen, active dans les TIC, a enregistré un bénéfice net en baisse au cours de l'exercice 2008/2009 par rapport à l'exercice précédent, alors que le chiffre d'affaires a progressé. L'entreprise se dit capable de générer une croissance organique vu que l'intégration est pratiquement terminée, a-t-elle fait savoir vendredi avant-Bourse.Aux valeurs en baisse, le groupe chimique et pharmaceutique belge Solvay était la plus forte baisse du Bel 20 à la mi-séance. Solvay a reçu une série de propositions pour son unité pharmaceutique. La deadline pour ces offres indicatives est fixée à aujourd'hui.La Bourse de New York a fini en nette hausse jeudi, rassurée sur l'appétit des investisseurs pour la dette de l'Etat américain et emmenée par les valeurs de l'énergie: le Dow Jones a gagné 1,25% et le Nasdaq 1,20%.Les valeurs de l'énergie, qui pèsent lourd dans les indices, ont largement contribué à la progression de la place new-yorkaise, alors que les prix du pétrole ont dépassé 65 dollars le baril pour la première fois en plus de six mois. Le pétrolier ExxonMobil a gagné 1,36% à 69,23 dollars et Chevron 1,92% à 65,81 dollars.L'euro continuait à progresser vendredi à la mi-séance. Il frôlait la barre de 1,40 dollar alors que le billet vert restait affaibli par le regain de confiance des cambistes, sur un marché dans l'attente de la publication aux Etats-Unis d'indicateurs importants.