Les marchés attendent avec beaucoup d'impatience les chiffres économiques américains cette après-midi dont le S&P Case Shiller qui reflète l'évolution du prix des logements et l'indice de confiance des consommateurs.

Du côté des actions, Danone plongeait à Paris. Le groupe français a annoncé hier une augmentation de capital de 3 milliards EUR afin de réduire son endettement de plus de 11 milliards EUR. Porsche ne parvenait pour sa part pas à se reprendre après sa chute de 3% hier. En raison de ses problèmes de financement, le constructeur de voitures de luxe pourrait voir s'évaporer une partie des 17 milliards EUR de bénéfices qu'il a comptabilisé sur ses options Volkswagen. Porsche n'aurait en effet pas les fonds nécessaires pour exercer ces options arrivant à échéance en juin.

A Bruxelles, Mobistar profitait de son profil de valeur défensive et était en tête des hausses au sein du Bel20. Hors de l'indice, quelques valeurs peu liquides se démarquaient à l'image de Jensen Group.

En territoire négatif par contre, Dexia faisait à nouveau l'objet de prises de bénéfices. Befimmo qui fait partie du Bel20 depuis le mois de mars chutait après l'annonce d'une augmentation de capital de 140 millions EUR et d'une perte nette au premier semestre de son exercice 2008/2009.

Aux Etats-Unis, la Bourse de New York qui était pour rappel fermée hier est attendue en baisse cette après-midi. Les nombreux chiffres économiques attendus entre 15h et 16h30 donneront certainement leur orientation finale aux indices américains.

Sur le marché des changes, le billet vert progressait vigoureusement par rapport à la monnaie européenne. Ce rebond s'explique principalement par le petit coup de déprime des marchés, le dollar américain étant toujours considéré comme une valeur refuge. Vers 12h, il fallait 1,3890 dollar américain pour un euro.