Du côté des actions GlaxoSmithKline est quasiment inchangé à Londres après que le groupe pharmaceutique ait annoncé le rachat du laboratoire américain spécialisé dans les produits dermatologiques Stiefler pour au moins 3,3 milliards USD. Toujours à Londres, Rio Tinto se repliait dans le sillage de l'ensemble du secteur des matières premières victime de la baisse des prix de plusieurs métaux comme le cuivre.

A Bruxelles, KBC et Dexia s'affichaient à nouveau en hausse et permettaient au Bel20 de limiter les dégâts par rapport aux autres places européennes. Hors de l'indice, Galapagos profitait de l'annonce d'un nouveau partenariat avec le groupe américain Merck.

En territoire négatif par contre, Umicore et Bekaert étaient victimes de prises de bénéfices.

Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York avait clôturé en très légère hausse vendredi. Le Dow Jones avait grappillé xx% et le Nasdaq xx%. Les contrats futures présagent d'une nouvelle ouverture en repli cette après-midi dans l'attente des résultats de Bank of America, IBM et Halliburton notamment.

Et on termine ce point bourse par le marché des changes. Le dollar progressait ce matin. Vers 12h00, la monnaie européenne s'échangeait ainsi pour la première depuis un mois sous 1,30 à exactement 1,2955 dollar américain. Ce rebond du billet vert s'explique notamment par l'anticipation des marchés d'une nouvelle baisse des taux de la BCE.

Du côté des actions GlaxoSmithKline est quasiment inchangé à Londres après que le groupe pharmaceutique ait annoncé le rachat du laboratoire américain spécialisé dans les produits dermatologiques Stiefler pour au moins 3,3 milliards USD. Toujours à Londres, Rio Tinto se repliait dans le sillage de l'ensemble du secteur des matières premières victime de la baisse des prix de plusieurs métaux comme le cuivre. A Bruxelles, KBC et Dexia s'affichaient à nouveau en hausse et permettaient au Bel20 de limiter les dégâts par rapport aux autres places européennes. Hors de l'indice, Galapagos profitait de l'annonce d'un nouveau partenariat avec le groupe américain Merck.En territoire négatif par contre, Umicore et Bekaert étaient victimes de prises de bénéfices. Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York avait clôturé en très légère hausse vendredi. Le Dow Jones avait grappillé xx% et le Nasdaq xx%. Les contrats futures présagent d'une nouvelle ouverture en repli cette après-midi dans l'attente des résultats de Bank of America, IBM et Halliburton notamment. Et on termine ce point bourse par le marché des changes. Le dollar progressait ce matin. Vers 12h00, la monnaie européenne s'échangeait ainsi pour la première depuis un mois sous 1,30 à exactement 1,2955 dollar américain. Ce rebond du billet vert s'explique notamment par l'anticipation des marchés d'une nouvelle baisse des taux de la BCE.