Les opérateurs faisaient montre d'optimisme en amont des résultats de la banque d'investissement américaine Goldman Sachs, du rapport de l'OPEP concernant ses intentions en matière de production et compte tenu d'une hausse de métaux industriels tels que le cuivre.

Au rayon des indicateurs économiques, les signaux restaient mitigés. L'indice de confiance des investisseurs allemands s'est affaibli en juillet, contrairement aux attentes, tandis qu'au Royaume-Uni, le niveau d'inflation en juin était inférieur aux 2% ciblés par la Banque d'Angleterre, la récession ayant un impact sur les prix.

Du côté des actions, BMW s'appréciait suite à une rumeur selon laquelle le groupe aurait l'intention d'augmenter sa production dans les six prochains mois, signalant que le marché automobile serait sorti de l'ornière.

En revanche, Vodafone était en recul. Le groupe UBS a rabaissé se recommandation sur le groupe de " acheter " à " neutre ", citant une détérioration potentielle des fondamentaux et du taux de croissance bénéficiaire de la société.

A Bruxelles, la plupart des valeurs étaient en hausse, notamment les valeurs bancaires telles que KBC, vu l'optimisme sur les résultats de leurs pairs américains qui sont attendus cette semaine. Le rebond du marché des métaux industriels tirait aussi Umicore vers le haut.

Hors Bel20, on peut citer Arseus. Le groupe a déclaré que hors acquisitions, son taux de croissance des ventes s'était renforcé de 6,9% au second trimestre. Arseus a aussi maintenu ses prévisions pour 2009 d'une croissance des ventes entre 5% et 10%.

Seuls quelques titres restaient à la traîne sur la Bourse belge avec Telenet et AB-Inbev accusant les pertes les plus marquées.

En dehors de l'indice de référence, c'est l'action Econocom qui affichait le repli le plus important.

Les marchés américains se sont bien comportés hier avec les trois grands indices s'appréciant chacun de plus de 2%. Les opérateurs semblent parier sur des résultats de bonne facture dans le secteur financier. A noter toutefois un avertissement sur résultats du groupe techno Dell qui pourrait freiner l'enthousiasme aujourd'hui en cours de séance.

Sur le marché des matières premières, le prix du baril de pétrole s'appréciait nettement avec une hausse de 1,31% à 60,47 USD.