L'optimisme ambiant est du entre autre à la perspective d'un plan de relance économique au Japon pour un total de 3% de son Produit intérieur brut, soit 116 milliards d'euros.

Du côté des actions, ArcelorMittal est en progression alors que le groupe a annoncé une réduction de plus de 50% de sa production en Europe à partir de la fin avril. Dans le secteur bancaire, ING est également bien orientée après avoir annoncé son intention de céder en temps opportun des actifs non stratégiques pour un montant compris entre 6 et 8 milliards d'euros.

A Bruxelles, Solvay domine de loin les actions en progression dans le BEL20 en prenant plus de 10% à la mi-séance. Selon deux sources proches du dossier, Solvay se prépare à lancer le processus formel de vente au plus offrant de ses activités pharmaceutiques peu après le week-end de Pâques.

Hors du Bel20, on notera la bonne tenue de Arseus qui a vu son chiffre d'affaires progresser de 12,6% à 90,1 millions d'euros au premier trimestre de cette année et a confirmé son objectif d'une croissance de 5% à 10% de son chiffre d'affaires en 2009.

Au rang des actions en recul, GDF Suez ferme la marche du Bel 20 à la mi-séance. Société générale a annoncé jeudi avoir revu en baisse sa recommandation sur le groupe énergétique, passant de "conserver" à "vendre". Son objectif de cours est ramené de 26 euros à 22 euros.

Aux Etats-Unis, La Bourse de New York a terminé en hausse mercredi, grâce aux secteurs de l'assurance, de la construction et des technologies, à l'issue d'une séance indécise et peu active.

Aux actions, le rebond des valeurs technologiques ont soutenus les indices américains. Microsoft a pris 2,57% et IBM 2,47%. Le secteur a entre autre profité des prévisions de l'équipementier de réseaux Juniper Networks, en hausse de 12,10% hier soir. Le groupe technologique a annoncé une réduction de ses dépenses. Cela devrait lui permettre d'atteindre ses objectifs malgré une baisse des revenus.

Terminons ce point Bourse par le marché des changes. La devise européenne rechutait face au dollar jeudi matin alors que la peur d'une aggravation de la récession en Europe poussait les investisseurs vers le dollar. La monnaie unique pâtit également de pressions baissières qui trouvent leur origine dans l'éventualité d'une nouvelle baisse des taux en zone euro.

L'optimisme ambiant est du entre autre à la perspective d'un plan de relance économique au Japon pour un total de 3% de son Produit intérieur brut, soit 116 milliards d'euros.Du côté des actions, ArcelorMittal est en progression alors que le groupe a annoncé une réduction de plus de 50% de sa production en Europe à partir de la fin avril. Dans le secteur bancaire, ING est également bien orientée après avoir annoncé son intention de céder en temps opportun des actifs non stratégiques pour un montant compris entre 6 et 8 milliards d'euros.A Bruxelles, Solvay domine de loin les actions en progression dans le BEL20 en prenant plus de 10% à la mi-séance. Selon deux sources proches du dossier, Solvay se prépare à lancer le processus formel de vente au plus offrant de ses activités pharmaceutiques peu après le week-end de Pâques.Hors du Bel20, on notera la bonne tenue de Arseus qui a vu son chiffre d'affaires progresser de 12,6% à 90,1 millions d'euros au premier trimestre de cette année et a confirmé son objectif d'une croissance de 5% à 10% de son chiffre d'affaires en 2009.Au rang des actions en recul, GDF Suez ferme la marche du Bel 20 à la mi-séance. Société générale a annoncé jeudi avoir revu en baisse sa recommandation sur le groupe énergétique, passant de "conserver" à "vendre". Son objectif de cours est ramené de 26 euros à 22 euros. Aux Etats-Unis, La Bourse de New York a terminé en hausse mercredi, grâce aux secteurs de l'assurance, de la construction et des technologies, à l'issue d'une séance indécise et peu active.Aux actions, le rebond des valeurs technologiques ont soutenus les indices américains. Microsoft a pris 2,57% et IBM 2,47%. Le secteur a entre autre profité des prévisions de l'équipementier de réseaux Juniper Networks, en hausse de 12,10% hier soir. Le groupe technologique a annoncé une réduction de ses dépenses. Cela devrait lui permettre d'atteindre ses objectifs malgré une baisse des revenus.Terminons ce point Bourse par le marché des changes. La devise européenne rechutait face au dollar jeudi matin alors que la peur d'une aggravation de la récession en Europe poussait les investisseurs vers le dollar. La monnaie unique pâtit également de pressions baissières qui trouvent leur origine dans l'éventualité d'une nouvelle baisse des taux en zone euro.