Plusieurs chefs d'entreprises financières, notamment en Chine et aux USA, se sont montrés circonspects quant aux perspectives de reprise. Par ailleurs, les marchés se montraient prudents en amont de la publication de statistiques concernant l'immobilier et l'indice de confiance du consommateur aux USA.

Du côté des actions, les titres miniers tels que BHP Billiton étaient ancrés dans le rouge compte tenu du climat plus hésitant concernant le potentiel de reprise. JPMorgan Chase a également abaissé son avis sur plusieurs actions minières européennes au motif de leur valorisation relativement onéreuse.

A l'inverse, les stratèges de la banque d'investissement américaine JPMorgan Chase favorisaient le secteur des télécoms, dont les cours sont plus attractifs. Cet avis ne manquait pas de soutenir les actions du secteur telles que France Telecom.

A Bruxelles, Mobistar menait la danse au sein de l'indice Bel20, surfant sur le regain d'intérêt des marchés pour le secteur télécom.

Par ailleurs, UCB gagnait du terrain après avoir obtenu l'approbation des autorités sanitaires américaines pour l'utilisation de son traitement anti-allergique Xyzal auprès des enfants âgés entre 6 mois et 6 ans.

BXL Baisse

Au rang des actions en baisse dans le Bel 20, Ackermans & van Haaren et Befimmo occupaient la queue de peloton.

Hors du BEL 20, Deceuninck était en recul après que le groupe Arnhold & S. Bleichroeder Advisers ait réduit sa participation dans l'entreprise.

La Bourse de New York avait terminé la journée de lundi sur une note mitigée : le Dow Jones a gagné 0,03%, et le Nasdaq a perdu 0,14%. Les actions liées à la consommation se sont repliées avant la publication cette semaine de diverses statistiques sur le secteur, tandis que les actions pétrolières ont fait contrepoids, soutenues par une hausse du prix du baril de pétrole.

L'or, valeur refuge par excellence, gagnait du terrain dans un contexte hésitant pour les marchés. Le métal jaune gagnait 0,59% à 946,95 USD l'once.