Du côté des actions, le secteur bancaire faisait donc à nouveau l'objet de toutes les attentions au lendemain de la publication du test de résistance des banques américaines. Tests jugés rassurant par les marchés.

Même le titre Commerzbank évoluait dans le vert à la mi-séance, alors que la banque allemande a dévoilé ce matin des résultats en perte au titre de son premier trimestre et estimé qu'il lui était impossible d'émettre des prévisions pour 2009 en raison de la 'détérioration continue du marché'.

Toujours dans le secteur bancaire, Royal Bank of Scotland grimpait à la Bourse de Londres, après la publication de ses résultats du premier trimestre 2009.

Le groupe bancaire britannique a fait part d'une perte nette part du groupe de 857 millions de livres pour la période considérée, contre un bénéfice de 245 millions un an auparavant. Ces résultats ont toutefois été plombés par des pertes de dépréciations pour 4,93 milliards de livres. En excluant ce type d'élément exceptionnel, le bénéfice s'est ainsi accru de 42% à 4,08 milliards.

A Bruxelles, les valeurs bancaires évoluaient doucement dans le vert en fin de matinée. Fortis se démarquait fortement en prenant plus de 10%.

Toujours au rang des valeurs en progression, AB Inbev poursuivait sur sa lancée après avoir déjà gagné 2,30% hier soir. Le brasseur a indiqué dans un communiqué publié avant l'ouverture des marchés, avoir vendu à Mr Chen Fashu la part minoritaire de 7% qu'il détenait encore dans Tsingtao pour 235 millions de dollars.

Aux actions en recul à Bruxelles, Solvay évoluait en queue de Bel 20 à la mi-séance talonné par Mobistar et Colruyt.

La Bourse de New York a fini en nette baisse jeudi, les investisseurs empochant leurs bénéfices avant la publication des résultats des tests effectués sur les banques américaines: le Dow Jones a perdu 1,20% et le Nasdaq 2,44%.

Côté valeurs, les investisseurs ont donc empoché leurs profits, le secteur bancaire étant la principale victime de ce mouvement vendeur. Bank of America a malgré tout progressé de 6,46%. Mais Citigroup a reculé de 1,30%, JPMorgan Chase de 5,32%, Wells Fargo de 7,75%, Morgan Stanley de 4,81% et Goldman Sachs de 3,94%.

Et on termine ce point bourse par le marché des changes. La monnaie unique est en légère hausse face au dollar à la mi-séance, soutenu par les mesures annoncées par la Banque centrale européenne (BCE) pour stimuler la croissance.

Du côté des actions, le secteur bancaire faisait donc à nouveau l'objet de toutes les attentions au lendemain de la publication du test de résistance des banques américaines. Tests jugés rassurant par les marchés. Même le titre Commerzbank évoluait dans le vert à la mi-séance, alors que la banque allemande a dévoilé ce matin des résultats en perte au titre de son premier trimestre et estimé qu'il lui était impossible d'émettre des prévisions pour 2009 en raison de la 'détérioration continue du marché'.Toujours dans le secteur bancaire, Royal Bank of Scotland grimpait à la Bourse de Londres, après la publication de ses résultats du premier trimestre 2009. Le groupe bancaire britannique a fait part d'une perte nette part du groupe de 857 millions de livres pour la période considérée, contre un bénéfice de 245 millions un an auparavant. Ces résultats ont toutefois été plombés par des pertes de dépréciations pour 4,93 milliards de livres. En excluant ce type d'élément exceptionnel, le bénéfice s'est ainsi accru de 42% à 4,08 milliards.A Bruxelles, les valeurs bancaires évoluaient doucement dans le vert en fin de matinée. Fortis se démarquait fortement en prenant plus de 10%.Toujours au rang des valeurs en progression, AB Inbev poursuivait sur sa lancée après avoir déjà gagné 2,30% hier soir. Le brasseur a indiqué dans un communiqué publié avant l'ouverture des marchés, avoir vendu à Mr Chen Fashu la part minoritaire de 7% qu'il détenait encore dans Tsingtao pour 235 millions de dollars.Aux actions en recul à Bruxelles, Solvay évoluait en queue de Bel 20 à la mi-séance talonné par Mobistar et Colruyt. La Bourse de New York a fini en nette baisse jeudi, les investisseurs empochant leurs bénéfices avant la publication des résultats des tests effectués sur les banques américaines: le Dow Jones a perdu 1,20% et le Nasdaq 2,44%.Côté valeurs, les investisseurs ont donc empoché leurs profits, le secteur bancaire étant la principale victime de ce mouvement vendeur. Bank of America a malgré tout progressé de 6,46%. Mais Citigroup a reculé de 1,30%, JPMorgan Chase de 5,32%, Wells Fargo de 7,75%, Morgan Stanley de 4,81% et Goldman Sachs de 3,94%.Et on termine ce point bourse par le marché des changes. La monnaie unique est en légère hausse face au dollar à la mi-séance, soutenu par les mesures annoncées par la Banque centrale européenne (BCE) pour stimuler la croissance.