Au rang des valeurs, on retiendra surtout la chute d'Air France-KLM après la publication d'un recul de 9,4% du trafic passager en mars. Toujours en France, BNP Paribas signait l'une des plus mauvaises prestations de l'indice CAC40. Les investisseurs n'ont visiblement pas apprécié le fait que l'Etat français deviennent le premier actionnaire du groupe.

A Bruxelles, au sein du BEL20, les télécoms étaient à la fête puisque Belgacom et Mobistar étaient en nette hausse à la mi-séance. En dehors de l'indice, les meilleures prestations étaient à mettre à l'actif de Spector et RHJ International.

Au rayon des baisses, l'action très volatile de Fortis était lanterne rouge du BEL20 à la mi-séance. En dehors de l'indice, IPTE et Deceuninck fermaient la marche sans informations spécifiques.

Hier, aux Etats-Unis, les marchés ont réussi à limiter la casse à la clôture après avoir pourtant perdu jusqu'à 2% en cours de séance. L'approche de la saison des résultats semble préoccuper de plus en plus les investisseurs.

Du côté des actions américaines, ce sont surtout les financières qui ont pesé sur les indices hier, après un rapport d'analyste plutôt négatif pour le secteur. Citigroup n'a évidemment pas échappé à la tendance. Par contre, les valeurs automobiles, et notamment General Motors, ont repris quelques couleurs.

Enfin sur le marché des changes, l'euro se repliait légèrement face au dollar en fin de matinée, plombé sans doute par la publication d'un recul du PIB de 1,6% au 4e trimestre 2008.

Au rang des valeurs, on retiendra surtout la chute d'Air France-KLM après la publication d'un recul de 9,4% du trafic passager en mars. Toujours en France, BNP Paribas signait l'une des plus mauvaises prestations de l'indice CAC40. Les investisseurs n'ont visiblement pas apprécié le fait que l'Etat français deviennent le premier actionnaire du groupe. A Bruxelles, au sein du BEL20, les télécoms étaient à la fête puisque Belgacom et Mobistar étaient en nette hausse à la mi-séance. En dehors de l'indice, les meilleures prestations étaient à mettre à l'actif de Spector et RHJ International.Au rayon des baisses, l'action très volatile de Fortis était lanterne rouge du BEL20 à la mi-séance. En dehors de l'indice, IPTE et Deceuninck fermaient la marche sans informations spécifiques.Hier, aux Etats-Unis, les marchés ont réussi à limiter la casse à la clôture après avoir pourtant perdu jusqu'à 2% en cours de séance. L'approche de la saison des résultats semble préoccuper de plus en plus les investisseurs.Du côté des actions américaines, ce sont surtout les financières qui ont pesé sur les indices hier, après un rapport d'analyste plutôt négatif pour le secteur. Citigroup n'a évidemment pas échappé à la tendance. Par contre, les valeurs automobiles, et notamment General Motors, ont repris quelques couleurs. Enfin sur le marché des changes, l'euro se repliait légèrement face au dollar en fin de matinée, plombé sans doute par la publication d'un recul du PIB de 1,6% au 4e trimestre 2008.