Du côté des actions, les matières premières ont donc le vent en poupe alors que le prix du baril de pétrole a franchi la barre des 72 dollars et les prix des principaux métaux industriels comme le cuivre sont en nette progression. Du coup, les leaders du secteur minier comme BHP Billiton et Rio Tinto étaient en forte hausse dans la matinée.

Les valeurs liées au pétrole profitaient elles des prix du pétrole qui étaient à leur plus haut en sept mois mercredi, au-dessus des 70 dollars. Total et BP gagnaient du terrain.

A Bruxelles, les valeurs financières étaient bien orientées ce matin à la Bourse de Bruxelles. Dexia était même en tête des valeurs du Bel20. Une nouvelle étape importante vient d'être franchie pour dans la cession de FSA, cette filiale américaine de Dexia spécialisée dans le réhaussement de crédit. Dexia signale ce matin dans un communiqué conjoint avec Assured Guaranty, le candidat acheteur, que les conditions principales de clôture de la transaction ont été remplies le 10 juin 2009 et que donc les opérations pourront être bouclées dès le 1er juillet.

Fortis se positionnait également dans le trio de tête du Bel 20 à la mi-séance. Après plusieurs séances de replis la holding reprend son souffle.

Aux valeurs en recul, les télécoms étaient en recul. Belgacom, Telenet et Mobistar évoluaient dans le rouge, les investisseurs se délestant de leurs valeurs défensives alors que les Bourses étaient à nouveau orientées à la hausse.

Hors du Bel20, Option est en très forte baisse sur des prises de bénéfices. Ces dernières séances le titre avait fortement monté suite à des rumeurs de reprises.

Aux Etats-Unis, le Nasdaq et le S&P 500 ont clôturé en hausse mardi à New York, dopés par le relèvement des prévisions de Texas Instrument, mais l'annonce selon laquelle dix banques allaient rembourser rapidement les fonds prêtés par les pouvoirs publics suscite des interrogations qui ont pesé sur le Dow Jones. L'indice Dow Jones a cédé 0,02%, tandis que le S&P-500, plus large, a pris 0,35%, et le Nasdaq Composite a avancé de son côté 0,96%.

Texas Instruments a gagné 6,32% après avoir relevé ses prévisions de bénéfice et de chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre, évoquant une amélioration de la demande sur le marché des semi-conducteurs.

Sur le front des matières premières, le brut léger américain dépasse les 72 dollars mercredi après avoir franchi le seuil symbolique des 70 dollars pour la première fois depuis sept mois en raison de la baisse plus forte que prévu des stocks de brut et après des prévisions suggérant que la demande de pétrole pourrait avoir atteint un plancher.