Au niveau des secteurs, les groupes miniers font l'objet d'importantes prises de bénéfices en raison du repli du cours de plusieurs métaux à la suite des déclarations de Barack Obama qui indiquait que les problèmes s'accéléraient au lieu de s'arranger. A Londres, BHP Billiton chute de près de 5%.

A Zurich, UBS progresse légèrement malgré une perte nette annuelle de 13 milliards d'euros supérieure aux prévisions, contraignant la banque à une nouvelle restructuration financière et opérationnelle. Les marchés apprécient toutefois que le groupe ait prévu de réaliser un bénéfice cette année.

A Bruxelles, le Bel 20 abandonnait un peu plus d'un pour cent notamment en raison du repli de Fortis alors que le camp du non semble prendre la main à al vieille de l'assemblée générale extraordinaire.

Nyrstar rebondit à nouveau sensiblement. Le groupe a annoncé que le fonds suisse Glencore avait repris la participation de 7,8% de OZ Minerals dans son capital.

Cette après-midi, outre les détails du plan de sauvetage financier, on surveillera également attentivement les éventuelles annonces concernant le plan de relance économique aux Etats-Unis ainsi que la publication d'un indicateur de confiance pour le mois de février.

Au niveau des secteurs, les groupes miniers font l'objet d'importantes prises de bénéfices en raison du repli du cours de plusieurs métaux à la suite des déclarations de Barack Obama qui indiquait que les problèmes s'accéléraient au lieu de s'arranger. A Londres, BHP Billiton chute de près de 5%.A Zurich, UBS progresse légèrement malgré une perte nette annuelle de 13 milliards d'euros supérieure aux prévisions, contraignant la banque à une nouvelle restructuration financière et opérationnelle. Les marchés apprécient toutefois que le groupe ait prévu de réaliser un bénéfice cette année.A Bruxelles, le Bel 20 abandonnait un peu plus d'un pour cent notamment en raison du repli de Fortis alors que le camp du non semble prendre la main à al vieille de l'assemblée générale extraordinaire.Nyrstar rebondit à nouveau sensiblement. Le groupe a annoncé que le fonds suisse Glencore avait repris la participation de 7,8% de OZ Minerals dans son capital.Cette après-midi, outre les détails du plan de sauvetage financier, on surveillera également attentivement les éventuelles annonces concernant le plan de relance économique aux Etats-Unis ainsi que la publication d'un indicateur de confiance pour le mois de février.