Du côté des actions, Porsche chutait à Francfort. Le quotidien allemand Handelsblatt dévoile aujourd'hui que Volkswagen est venu au secours des finances du constructeur de voitures de luxe en lui octroyant une ligne de crédit de 700 millions EUR. Pour rappel, Porsche détient 51% de VW. Toujours dans le secteur automobile, Fiat se repliait à Milan. Le groupe italien a amélioré son offre sur Opel selon le ministère allemand de l'Economie.

A Bruxelles, UCB se distinguait et permettait au Bel20 de maintenir la tête hors de l'eau. Le groupe biopharmaceutique profitait d'une note positive d'un analyste de Banque Degroof qui confirme sa recommandation d'acheter. Hors de l'indice, Metris était en forte hausse, sans nouvelle particulière toutefois.

En territoire négatif par contre, Dexia était bon dernier du Bel 20 à la mi-séance mais avec un repli relativement limité. Hors de l'indice, IBA ne parvenait pas à confirmer son redressement de la fin de la semaine dernière .

Aux Etats-Unis, la Bourse de New-York a clôturé en légère baisse vendredi dernier. Le Dow Jones a ainsi cédé 0,18% et le Nasdaq 0,19%. A la mi-journée, les futures présageaient d'une ouverture en légère baisse à New-York, ce qui serait la cinquième séance de repli consécutive.

Sur le marché des changes, la monnaie européenne se repliait légèrement et repassait sous 1,40 dollar. Vers 12h, il fallait ainsi 1,3975 dollar américain pour un euro.