Indices

Les indices européens sont tous dans le rouge à la mi-séance, tirés vers le bas par la chute des valeurs financières pénalisées par les vives tensions sur les marchés obligataires européens.

BNP PARIBAS-Commerzbank
Sur les marchés d'actions, les banques, à l'image de BNP Paribas ou Commerzbank, étaient particulièrement pénalisées alors que les taux d'intérêt des obligations des Etats européens les plus fragiles étaient en nette progression.

H&M
Le groupe suédois d'habillement Hennes & Mauritz (H&M) a annoncé mardi une baisse moins marquée que prévu de 2% des ventes de ses magasins ouverts depuis au moins un an en octobre. Les analystes tablaient généralement sur un recul de 3%.


Befimmo-Telenet
On passe à Bruxelles à présent où dans l'indice BEL 20 seules les valeurs défensives tiraient leur épingle du jeu à l'image de Befimmo ou de Telenet.

KBC
Comme leurs consoeurs européennes, les valeurs financières belges étaient déprimées en fin de matinée alors que la crise de la dette européenne semble s'emballer.

Kinelopis
Hors indice, le groupe Kinepolis a présenté des chiffres mitigés pour le troisième trimestre. Le groupe a ainsi accueilli 5,4 millions de visiteurs dans ses salles, soit 1,7% de moins que durant la période correspondante en 2010.

Etats-Unis
Et on termine ce tour des marchés par les États-Unis où la Bourse de New York s'est repliée lundi après deux séances de hausse, les investisseurs s'inquiétant des difficultés rencontrées par l'Italie, mais aussi l'Espagne et la France sur le marché de la dette: le Dow Jones a perdu 0,62% et le Nasdaq 0,80%.