EUROPE

Du côté des actions, Carrefour accumule les mauvaises nouvelles et perdait à nouveau du terrain. Le groupe de distribution français a indiqué que ses prévisions bénéficiaires pour la France étaient trop optimistes. Dans le même ordre d'idée, Research in Motion (RIM), le producteur du BlackBerry a indiqué que ses prochains résultats trimestriels pourraient s'inscrire en baisse pour la première fois depuis 9 ans.

Par ailleurs, les banques européennes, à l'image de Société Générale et Crédit Agricole, reprenaient du poil de la bête sur des achats à bon compte après une semaine particulièrement difficile.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, la plus forte hausse de l'indice Bel 20 est à mettre à l'actif de KBC. Matraquée depuis le début de la semaine l'action bancaire profitait d'achats à bon compte.

Hors indice, Nyrstar poursuivait son ascension alors que les révisions positives de rating affluent après l'achat d'un groupe minier canadien.

BRUXELLES BAISSES

Toujours à Bruxelles, mais au rang des actions en baisse, Dexia n'arrivait décidemment pas à arrêter l'hémorragie. La perspective d'une augmentation de capital, comme évoqué par la Banque nationale de Belgique, ne réjouit pas le marché.

Hors indice, Galapagos était en net recul.

MARCHES US

Les indices de la Bourse de New York ont fini en ordre dispersé jeudi, les investisseurs se montrant nerveux face à l'aggravation de la crise en Grèce: le Dow Jones a gagné 0,54% et le Nasdaq a perdu 0,29%.

MARCHE DES CHANGES

Sur le marché des changes, l'euro baissait face au dollar vendredi, dans un marché toujours inquiet de l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations des responsables européens sur la crise grecque, alors que Français et Allemands devaient se réunir vendredi pour chercher un accord.

EUROPEDu côté des actions, Carrefour accumule les mauvaises nouvelles et perdait à nouveau du terrain. Le groupe de distribution français a indiqué que ses prévisions bénéficiaires pour la France étaient trop optimistes. Dans le même ordre d'idée, Research in Motion (RIM), le producteur du BlackBerry a indiqué que ses prochains résultats trimestriels pourraient s'inscrire en baisse pour la première fois depuis 9 ans.Par ailleurs, les banques européennes, à l'image de Société Générale et Crédit Agricole, reprenaient du poil de la bête sur des achats à bon compte après une semaine particulièrement difficile. BRUXELLES HAUSSESA Bruxelles, la plus forte hausse de l'indice Bel 20 est à mettre à l'actif de KBC. Matraquée depuis le début de la semaine l'action bancaire profitait d'achats à bon compte.Hors indice, Nyrstar poursuivait son ascension alors que les révisions positives de rating affluent après l'achat d'un groupe minier canadien.BRUXELLES BAISSES Toujours à Bruxelles, mais au rang des actions en baisse, Dexia n'arrivait décidemment pas à arrêter l'hémorragie. La perspective d'une augmentation de capital, comme évoqué par la Banque nationale de Belgique, ne réjouit pas le marché. Hors indice, Galapagos était en net recul.MARCHES USLes indices de la Bourse de New York ont fini en ordre dispersé jeudi, les investisseurs se montrant nerveux face à l'aggravation de la crise en Grèce: le Dow Jones a gagné 0,54% et le Nasdaq a perdu 0,29%.MARCHE DES CHANGESSur le marché des changes, l'euro baissait face au dollar vendredi, dans un marché toujours inquiet de l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations des responsables européens sur la crise grecque, alors que Français et Allemands devaient se réunir vendredi pour chercher un accord.