EUROPE
Du côté des actions, les banques françaises étaient toujours malmenées ce mercredi à la mi-journée. La ministre française du budget, Valérie Pécresse a bien indiqué ce matin dans une allocution que les banques françaises n'ont pas besoin d'être recapitalisées, mais le marché à visiblement du mal à la croire sur parole. Société Générale et BNP Paribas décrochaient en fin de matinée.

Par ailleurs, le secteur automobile et le secteur aérien étaient les grands perdants de la matinée. Lufthansa a indiqué que les coûts liés au carburant étaient en nette progression cette année.
Daimler et Peugeot reculaient sur des craintes d'une nouvelle récession en Europe.

BRUXELLES HAUSSES

Sur la Bourse de Bruxelles, la plus forte hausse de la fin de matinée était enregistrée par Ageas dans l'indice Bel 20.
Hors indice, Picanol était en progression après avoir annoncé la vente de ses activités américaines Steel Heddle à Groz-Beckert KG.
BRUXELLES BAISSES

A Bruxelles, la plus forte baisse dans l'indice Bel 20 à la mi-séance est à mettre à l'actif de KBC dont Moody's a révisé la note à long terme à la baisse de Aa3 à A1. La décision de l'agence de notation est assortie d'une perspective stable.

Hors indice, Agfa-Gevaert poursuivait sa glissade.

MARCHES AMERICAINS
La Bourse de New York a fini sans direction claire mardi, les investisseurs optant pour la prudence à la veille d'une décision de politique monétaire aux Etats-Unis: le Dow Jones a gagné 0,07% et le Nasdaq a perdu 0,86%.

MARCHE DES CHANGES
Sur le marché des changes, l'euro restait stable face au dollar mercredi alors que la Grèce a fait état de "progrès satisfaisant" avec la troïka.