EUROPE
Du côté des actions, les valeurs bancaires pliaient sous les prises de bénéfices en fin de matinée. Des rumeurs de réduction de bilan circulaient. Société Générale et Commerzbank étaient en recul.

Par ailleurs, PSA Peugeot était en forte baisse à la mi-séance alors que Goldman Sachs recommande désormais de vendre le titre.
A Londres, Man Group, le hedge fund, dérapait après avoir indiqué s'attendre à des retrait de capitaux dans les semaines et mois qui viennent.

BRUXELLES HAUSSES
Sur la Bourse de Bruxelles, KBC voguait à contre courant de la tendance en s'inscrivant en tête des hausses dans le Bel 20. Santander, première banque espagnole, a fait une offre pour au moins une partie des actifs polonais mis en vente par KBC, selon le journal polonais Gazeta Wyborcza.
Hors indice, Option se distinguait après avoir annoncé le développement d'un nouveau digipass, en collaboration avec l'entreprise de sécurisation internet Vasco Data Security.

BRUXELLES BAISSES
A Bruxelles, Bekaert est une nouvelle fois la lanterne rouge du Bel 20.

Hors indice, Galapagos était une nouvelle fois en retrait.

MARCHES AMERICAINS
L'euphorie qui régnait à la clôture européenne s'est brusquement dissipée ensuite après la diffusion de nouvelles rumeurs de désaccord entre européens sur la mise en oeuvre de mécanismes permettant d'éviter une contagion de la crise grecque à l'ensemble des pays membres de l'Eurozone. Le Dow Jones a terminé la séance sur un modeste gain de +1,3% à 11.190 points. Le Nasdaq a engrangé 1,2%.

MARCHE DES CHANGES
Sur le marché des changes, 'euro était en léger repli mercredi face au dollar, se maintenant au-dessus de la barre de 1,35 dollar, alors que les marchés, prudents, attendent toujours des avancées concrètes de la part des dirigeants européens pour mettre fin à la crise de la dette.