EUROPEDu côté des actions, les banques buvaient la tasse alors que le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, a reconnu vendredi que le pays ne respecterait pas son objectif de déficit public pour 2011 du fait de l'agravation de la récession. A ces inquiétudes réitérées sur la crise de la dette en Europe, mauvaise nouvelle pour les banques, s'est ajoutée la plainte déposée aux Etats-Unis contre 17 banques et institutions financières dans le monde pour des fraudes dans des titres adossés à des crédits immobiliers à risque ("subprime").
L'Agence fédérale de financement du logement (FHFA) a indiqué dans un communiqué jeudi soir qu'elle voulait "recouvrer les pertes" infligées aux deux géants parapublics du refinancement des prêts immobiliers, Fannie Mae et Freddie Mac, par ces établissements bancaires et financiers, dont les banques française Société Générale, helvétique Credit Suisse et allemande Deutsche Bank.Par ailleurs, on relèvera la chute de l'action Clariant après son avertissement sur résultat. Le groupe de chimie de spécialité prévoit désormais un chiffre d'affaires 2011 compris entre sept et 7,2 milliards de francs suisses et table sur une marge d'EBITDA avant éléments exceptionnels entre 12,8% et 13,2%, contre 12,7% l'année dernière. BRUXELLES HAUSSESA Bruxelles, aucune action ne s'inscrivait dans le vert dans l'indice Bel 20 à la mi-séance. Les valeurs défensives, à l'image de Belgacom, limitaient la casse.

Hors indice, Option était en hausse dans de maigres volumes. BRUXELLES BAISSES Toujours à Bruxelles, mais au rang des actions en baisse, les valeurs bancaires faisaient le grand plongeon en fin de matinée. Ageas et KBC fermaient la marche du Bel 20.

Hors indice, Barco perdaient du terrain à l'image de la grande majorité des valeurs cycliques. MARCHES AMERICAINS
La Bourse de New York a fini en forte baisse vendredi, avant un week-end prolongé, la piteuse santé du marché de l'emploi américain relançant les craintes de récession: le Dow Jones a perdu 2,20% et le Nasdaq 2,58%. MARCHE DES CHANGE

Sur le marché des changes, l'euro était en baisse lundi face à la monnaie américaine, retombant sous 1,42 dollar, alors que les investisseurs optent pour les valeurs refuge et donc le billet vert devant la crainte de voir les Etats-Unis plonger en récession.

EUROPEDu côté des actions, les banques buvaient la tasse alors que le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, a reconnu vendredi que le pays ne respecterait pas son objectif de déficit public pour 2011 du fait de l'agravation de la récession. A ces inquiétudes réitérées sur la crise de la dette en Europe, mauvaise nouvelle pour les banques, s'est ajoutée la plainte déposée aux Etats-Unis contre 17 banques et institutions financières dans le monde pour des fraudes dans des titres adossés à des crédits immobiliers à risque ("subprime"). L'Agence fédérale de financement du logement (FHFA) a indiqué dans un communiqué jeudi soir qu'elle voulait "recouvrer les pertes" infligées aux deux géants parapublics du refinancement des prêts immobiliers, Fannie Mae et Freddie Mac, par ces établissements bancaires et financiers, dont les banques française Société Générale, helvétique Credit Suisse et allemande Deutsche Bank.Par ailleurs, on relèvera la chute de l'action Clariant après son avertissement sur résultat. Le groupe de chimie de spécialité prévoit désormais un chiffre d'affaires 2011 compris entre sept et 7,2 milliards de francs suisses et table sur une marge d'EBITDA avant éléments exceptionnels entre 12,8% et 13,2%, contre 12,7% l'année dernière. BRUXELLES HAUSSESA Bruxelles, aucune action ne s'inscrivait dans le vert dans l'indice Bel 20 à la mi-séance. Les valeurs défensives, à l'image de Belgacom, limitaient la casse. Hors indice, Option était en hausse dans de maigres volumes. BRUXELLES BAISSES Toujours à Bruxelles, mais au rang des actions en baisse, les valeurs bancaires faisaient le grand plongeon en fin de matinée. Ageas et KBC fermaient la marche du Bel 20. Hors indice, Barco perdaient du terrain à l'image de la grande majorité des valeurs cycliques. MARCHES AMERICAINS La Bourse de New York a fini en forte baisse vendredi, avant un week-end prolongé, la piteuse santé du marché de l'emploi américain relançant les craintes de récession: le Dow Jones a perdu 2,20% et le Nasdaq 2,58%. MARCHE DES CHANGE Sur le marché des changes, l'euro était en baisse lundi face à la monnaie américaine, retombant sous 1,42 dollar, alors que les investisseurs optent pour les valeurs refuge et donc le billet vert devant la crainte de voir les Etats-Unis plonger en récession.