BOURSES EUROPEENNES

Du côté des actions, les valeurs bancaires étaient à nouveau mise à mal suite à la résurgence des craintes quant à la capacité du Portugal à faire face à ses engagements financiers. Société Générale et BBVA étaient en recul.

A Paris, Scor lâchait du terrain, après que le réassureur ait indiqué que ses résultats de deuxième trimestre seront impactés par l'accumulation exceptionnelle de catastrophes naturelles au premier trimestre.

A Londres, easyJet n'arrivait pas à profiter d'une augmentation de 9,1% de son trafic passagers au mois de juin, hausse qui s'est accompagnée d'une amélioration de son taux d'occupation à 88,3%.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, les valeurs en hausse dans le Bel 20 n'étaient pas légion ce mercredi. Quelques valeurs défensives se démarquaient à l'image de Colruyt.

Hors indice, Exmar était en hausse.

BRUXELLES BAISSES

Toujours à Bruxelles, mais au rang des actions en baisse, Dexia et KBC sont de loin les grandes perdantes de la matinée. Après la Grèce c'est au tour du Portugal d'être dans la ligne de mire des agences de notations au plus grande damne des banques.

Hors indice, Devgen souffrait de prises de bénéfices dans de maigres volumes.

MARCHES AMERICAINS

La Bourse de New York a fini sans direction claire mardi, les investisseurs optant pour la prudence avant la publication d'indicateurs de premier plan dans les jours à venir aux Etats-Unis: le Dow Jones a perdu 0,10% mais le Nasdaq a gagné 0,35%.

MARCHE DES CHANGES

Sur le marché des changes, l'euro était en recul face au billet vert alors que l'agence de notation Moody's eut relégué le Portugal dans la catégorie des investissements "spéculatifs".

BOURSES EUROPEENNES Du côté des actions, les valeurs bancaires étaient à nouveau mise à mal suite à la résurgence des craintes quant à la capacité du Portugal à faire face à ses engagements financiers. Société Générale et BBVA étaient en recul. A Paris, Scor lâchait du terrain, après que le réassureur ait indiqué que ses résultats de deuxième trimestre seront impactés par l'accumulation exceptionnelle de catastrophes naturelles au premier trimestre. A Londres, easyJet n'arrivait pas à profiter d'une augmentation de 9,1% de son trafic passagers au mois de juin, hausse qui s'est accompagnée d'une amélioration de son taux d'occupation à 88,3%. BRUXELLES HAUSSES A Bruxelles, les valeurs en hausse dans le Bel 20 n'étaient pas légion ce mercredi. Quelques valeurs défensives se démarquaient à l'image de Colruyt. Hors indice, Exmar était en hausse. BRUXELLES BAISSES Toujours à Bruxelles, mais au rang des actions en baisse, Dexia et KBC sont de loin les grandes perdantes de la matinée. Après la Grèce c'est au tour du Portugal d'être dans la ligne de mire des agences de notations au plus grande damne des banques. Hors indice, Devgen souffrait de prises de bénéfices dans de maigres volumes. MARCHES AMERICAINS La Bourse de New York a fini sans direction claire mardi, les investisseurs optant pour la prudence avant la publication d'indicateurs de premier plan dans les jours à venir aux Etats-Unis: le Dow Jones a perdu 0,10% mais le Nasdaq a gagné 0,35%. MARCHE DES CHANGES Sur le marché des changes, l'euro était en recul face au billet vert alors que l'agence de notation Moody's eut relégué le Portugal dans la catégorie des investissements "spéculatifs".