L'année précédente, le groupe avait réalisé un bénéfice net de 241 millions d'euros. Il ne donne pas de prévisions pour 2009. "La conjoncture actuelle pousse à la prudence", est-il indiqué dans le communiqué de presse. Le dividende est maintenu à 1,39 euro. De toutes les activités dans lesquelles AvH est présent, c'est la division 'contracting' qui convainct le plus. La contribution au résultat a grimpé de 53,8 millions d'euros en 2007 à 72,8 millions en 2008, essentiellement grâce à sa filiale DEME, qu'AvH détient à parts égales avec CFE. Les services financiers, dont la banque Delen et la banque van Breda, on contribué à hauteur de 38,4 millions d'euros au résultat, contre 44,3 millions en 2007, ce qui rejoint les prévisions des analystes. Les activités immobilières ont dégringolé : la contribution au résultat a plongé de 27,1 millions en 2007 à 7,5 millions en 2008 'principalement sous l'influence des conditions de marché qui ont causé un ralentissement dans la réalisation d'une série de plus-values ainsi qu'à cause de certaines moins-values pour un montant de 7,6 millions d'euros. La contribution du private equity est passée de 47,2 millions en 2007 à seulement 7,8 millions en 2008, en raison des conditions de marché au quatrième trimestre ainsi que des diminutions de valeur sur le groupe Flo et Distriplus, pour un montant de 17,3 millions d'euros. AvH a réalisé 10,4 millions de plus values sur la sortie du capital d'Oleon et d'Arcomet. Le résultat a été affecté par une perte de 36 millions d'euros chez AvH Subholdings, à cause d'une diminution de valeur de 44 millions d'euros sur les participations dans Fortis. En 2007, le holding contribuait à hauteur de 34,3 millions d'euros. Fin décembre 2008, la trésorerie nette d'AvH atteignait 106,4 millions d'euros, sans les 48 millions de cash reçus lors de la vente des parts dans Oleon, qui ont été reçus fin janvier 2009. La valeur du portefeuille d'actions a fondu de 226 millions fin 2007 à 39 millions d'euros en 2008 à cause des pertes sur Fortis et KBC, entre autres.

L'année précédente, le groupe avait réalisé un bénéfice net de 241 millions d'euros. Il ne donne pas de prévisions pour 2009. "La conjoncture actuelle pousse à la prudence", est-il indiqué dans le communiqué de presse. Le dividende est maintenu à 1,39 euro. De toutes les activités dans lesquelles AvH est présent, c'est la division 'contracting' qui convainct le plus. La contribution au résultat a grimpé de 53,8 millions d'euros en 2007 à 72,8 millions en 2008, essentiellement grâce à sa filiale DEME, qu'AvH détient à parts égales avec CFE. Les services financiers, dont la banque Delen et la banque van Breda, on contribué à hauteur de 38,4 millions d'euros au résultat, contre 44,3 millions en 2007, ce qui rejoint les prévisions des analystes. Les activités immobilières ont dégringolé : la contribution au résultat a plongé de 27,1 millions en 2007 à 7,5 millions en 2008 'principalement sous l'influence des conditions de marché qui ont causé un ralentissement dans la réalisation d'une série de plus-values ainsi qu'à cause de certaines moins-values pour un montant de 7,6 millions d'euros. La contribution du private equity est passée de 47,2 millions en 2007 à seulement 7,8 millions en 2008, en raison des conditions de marché au quatrième trimestre ainsi que des diminutions de valeur sur le groupe Flo et Distriplus, pour un montant de 17,3 millions d'euros. AvH a réalisé 10,4 millions de plus values sur la sortie du capital d'Oleon et d'Arcomet. Le résultat a été affecté par une perte de 36 millions d'euros chez AvH Subholdings, à cause d'une diminution de valeur de 44 millions d'euros sur les participations dans Fortis. En 2007, le holding contribuait à hauteur de 34,3 millions d'euros. Fin décembre 2008, la trésorerie nette d'AvH atteignait 106,4 millions d'euros, sans les 48 millions de cash reçus lors de la vente des parts dans Oleon, qui ont été reçus fin janvier 2009. La valeur du portefeuille d'actions a fondu de 226 millions fin 2007 à 39 millions d'euros en 2008 à cause des pertes sur Fortis et KBC, entre autres.