Les Bourses européennes avaient le moral en berne mercredi à la mi-journée, affectées par les inquiétudes concernant le ralentissement de la croissance mondiale et son impact sur les résultats de sociétés, notamment dans le secteur du luxe, où Burberry a annoncé une croissance décevante.

Europe

Aux actions, Burberry reculait de près de 5% après avoir annoncé un léger ralentissement de la croissance de ses ventes trimestrielles, en raison des répercussions de la crise de la dette de la zone euro et d'un tassement des marchés émergents avec la Chine en tête. Dans la foulée LVMH et PPR perdent des points.

A Paris, Carrefour était en perte de vitesse alors que ses ventes ont chuté à un niveau historiquement bas en France.

Bruxelles

A Bruxelles, GDF-Suez et Nyrstar étaient en tête d'un Bel 20 faisant figure d'exception en voguant en territoire positif alors que la morosité était de mise sur les autres places boursières européennes.

ABInbev et D'Ieteren fermaient la marche du Bel 20.

K.H.

Les Bourses européennes avaient le moral en berne mercredi à la mi-journée, affectées par les inquiétudes concernant le ralentissement de la croissance mondiale et son impact sur les résultats de sociétés, notamment dans le secteur du luxe, où Burberry a annoncé une croissance décevante. EuropeAux actions, Burberry reculait de près de 5% après avoir annoncé un léger ralentissement de la croissance de ses ventes trimestrielles, en raison des répercussions de la crise de la dette de la zone euro et d'un tassement des marchés émergents avec la Chine en tête. Dans la foulée LVMH et PPR perdent des points. A Paris, Carrefour était en perte de vitesse alors que ses ventes ont chuté à un niveau historiquement bas en France.BruxellesA Bruxelles, GDF-Suez et Nyrstar étaient en tête d'un Bel 20 faisant figure d'exception en voguant en territoire positif alors que la morosité était de mise sur les autres places boursières européennes.ABInbev et D'Ieteren fermaient la marche du Bel 20.K.H.