L'ensemble des activités d'ABN Amro ont par contre essuyé une perte de 886 millions d'euros au cours des trois premiers mois de l'année.

Sur la même période, les actifs d'ABN Amro devant revenir à la Royal Bank of Scotland (RBS) font état d'une perte de 928 millions d'euros, tandis que les activités qui reviennent à l'Espagnole Santander sont dans le rouge de 3 millions d'euros.

La scission définitive de la banque néerlandaise, qui avait été
rachetée en 2007 par le consortium bancaire composé de RBS, Santander et Fortis, est attendue pour la fin de l'année. Les activités néerlandaises, qui devaient revenir à Fortis avant son démantèlement, doivent être fusionnées avec Fortis Bank Nederland.

Pour rappel, l'Etat néerlandais avait nationalisé en octobre 2008 les activités néerlandaises de Fortis, ABN Amro y compris, pour 16,8 milliards d'euros.