Selon JP Morgan, sur les 78 milliards de dollars de capitaux à lever, 38 milliards seraient utilisés au remboursement d'aides publiques et 40 milliards pour renforcer les bilans. Parmi les banques qui auraient les besoins les plus élevés figurent l'Allemande Commerzbank (près de 17 milliards de dollars), l'Irlandaise Allied Irish Banks (10 milliards de dollars), la Bank of Ireland (7,4 milliards de dollars) et la Française Société Générale (6,3 milliards de dollars). En Belgique, l'étude de JP Morgan indique que le bancassureur KBC a un besoin en capital estimé à 2,2 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros).

"Les divisions stratégiques de KBC en Belgique et en Europe centrale et de l'est ne devraient plus être confrontées à de nouvelles dépréciations au niveau du groupe. Nous estimons que ces deux divisions pourraient générer à l'horizon 2009-2011 deux milliards d'euros de bénéfice net", indique l'étude, qui estime le ratio Tier one de KBC à 6,9%.

Selon JP Morgan, sur les 78 milliards de dollars de capitaux à lever, 38 milliards seraient utilisés au remboursement d'aides publiques et 40 milliards pour renforcer les bilans. Parmi les banques qui auraient les besoins les plus élevés figurent l'Allemande Commerzbank (près de 17 milliards de dollars), l'Irlandaise Allied Irish Banks (10 milliards de dollars), la Bank of Ireland (7,4 milliards de dollars) et la Française Société Générale (6,3 milliards de dollars). En Belgique, l'étude de JP Morgan indique que le bancassureur KBC a un besoin en capital estimé à 2,2 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros)."Les divisions stratégiques de KBC en Belgique et en Europe centrale et de l'est ne devraient plus être confrontées à de nouvelles dépréciations au niveau du groupe. Nous estimons que ces deux divisions pourraient générer à l'horizon 2009-2011 deux milliards d'euros de bénéfice net", indique l'étude, qui estime le ratio Tier one de KBC à 6,9%.