La Bourse de Tokyo a terminé sur une chute de 2,89%. L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a perdu 298,89 points (-2,89%) à 10.057,09 points, son plus bas niveau depuis le 10 décembre. Il s'affiche en baisse de 1,38% sur la première semaine de février, et de 4,64% depuis le début de l'année. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté perdu 19,31 points (-2,12%) à 891,78 points. La Bourse de Séoul a terminé sur un plongeon de 3,05% et Sydney, à son plus bas en trois mois, a reculé de 2,32%. A la mi-séance, Hong Kong était en baisse de 2,91%. A 5h00 GMT, Shanghai cédait 1,78%, Bombay 2,26%, Taipei 4,48%, Kuala Lumpur 0,99% et Bangkok 1,65%. "Les inquiétudes sont mondiales, le sentiment des investisseurs est plombé par les problèmes de dette de la Grèce, de l'Espagne et du Portugal", a expliqué Marcus Droga, directeur associé à Macquarie Private Wealth à Sydney, cité par Dow Jones Newswires.

La Bourse de Tokyo a terminé sur une chute de 2,89%. L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a perdu 298,89 points (-2,89%) à 10.057,09 points, son plus bas niveau depuis le 10 décembre. Il s'affiche en baisse de 1,38% sur la première semaine de février, et de 4,64% depuis le début de l'année. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté perdu 19,31 points (-2,12%) à 891,78 points. La Bourse de Séoul a terminé sur un plongeon de 3,05% et Sydney, à son plus bas en trois mois, a reculé de 2,32%. A la mi-séance, Hong Kong était en baisse de 2,91%. A 5h00 GMT, Shanghai cédait 1,78%, Bombay 2,26%, Taipei 4,48%, Kuala Lumpur 0,99% et Bangkok 1,65%. "Les inquiétudes sont mondiales, le sentiment des investisseurs est plombé par les problèmes de dette de la Grèce, de l'Espagne et du Portugal", a expliqué Marcus Droga, directeur associé à Macquarie Private Wealth à Sydney, cité par Dow Jones Newswires.