La tendance était également plombée par les statistiques économiques, l'indicateur d'activité pour la zone euro ayant rechuté de 48,6 à 47,3 en février suivant un rapport préliminaire alors que les économistes tablaient sur une hausse proche de 50, la limite entre contraction et croissance de l'activité.

Europe : Allianz - Axa

Les deux premiers assureurs européens ont publié des chiffres contrastés. Le leader allemand a fait été d'un bénéfice net plus que doublé au quatrième trimestre à 1,22 milliard d'euros, mieux que le consensus de 1,15 milliard. Allianz prévoit toutefois que son bénéfice opérationnel reculera cette année de 9,5 à 9,2 milliards.

Axa a pour sa part fait état d'un bénéfice net annuel de 4,2 milliards, en baisse de 4% par rapport à 2011 mais en hausse de 44% hors éléments non récurrents. Les analystes espéraient toutefois un profit net de 4,5 milliards.

Europe : Schneider - Swiss

En France toujours, Schneider Electric a fait un peu mieux que prévu l'année dernière avec un bénéfice net en hausse de 3% à 1,84 milliard d'euros. Le leader mondial de l'équipement électrique basse et moyenne tension a également prévu de renouer avec la croissance organique cette année grâce aux pays émergents.

À Zurich, le réassureur Swiss Re a annoncé le versement d'un dividende extraordinaire de 4 francs suisses par action en sus du coupon annuel de 3,50 francs suisses.

Bruxelles : Befimmo-Cofinimmo

Les sicafis limitaient la casse à la mi-séance profitant bien évidemment de leur profil défensif apprécié des investisseurs lorsque les marchés se retournent.

Bruxelles : EVS - Kinepolis

Hors indice, EVS a publié des chiffres annuels record avec une hausse de 29% de ses ventes à 137,9 millions d'euros et de 30% de son bénéfice par action à 3,10 euros. La société liégeoise a également dévoilé une nouvelle stratégie basée sur la maximalisation de l'exploitation de ses points forts.

Kinepolis va pour sa part de nouveau gâter ses actionnaires. L'exploitant de complexes cinématographiques a en effet décidé de relever son dividende annuel de 31% à 2,36 euros bruts par action malgré la légère baisse de son bénéfice net.