Les grands indices européens se tenaient dans un mouchoir de poche à la mi-séance, tous les secteurs connaissant également une évolution assez semblable.

Au niveau des valeurs européennes, Logica se distinguait nettement à Londres avec un bond de près de l'ordre de 60%. Le groupe anglo-néerlandais et CGI ont négocié un rachat valorisant Logica à 1,7 milliard GBP, soit 105 pence par action.

A Madrid, Telefonica progressait de près de 3% après l'annonce que son conseil d'administration étudie l'introduction en Bourse de sa filiale O2Germany et envisage également la cotation de certains actifs sud-américains.

A Bruxelles, les valeurs liées aux métaux étaient bien orientées, Nyrstar et Umicore émargeant au peloton de tête du Bel 20 avec une hausse d'un peu plus d'un pour cent.

Telenet reculait par contre à contre-courant de la tendance au lendemain de l'annonce officielle de la candidature du groupe au rachat de Base. Par ailleurs, un amendement à la nouvelle loi télécoms pourrait profiter à Belgacom aux détriments de ses concurrents.

UCB se repliait légèrement après l'annonce du rachat de 51% de la société brésilienne Meizler Biopharma par le groupe. Par ailleurs, les analystes de la Banque Degroof ont abaissé leur recommandation sur UCB de acheter à conserver.

Les grands indices européens se tenaient dans un mouchoir de poche à la mi-séance, tous les secteurs connaissant également une évolution assez semblable.Au niveau des valeurs européennes, Logica se distinguait nettement à Londres avec un bond de près de l'ordre de 60%. Le groupe anglo-néerlandais et CGI ont négocié un rachat valorisant Logica à 1,7 milliard GBP, soit 105 pence par action.A Madrid, Telefonica progressait de près de 3% après l'annonce que son conseil d'administration étudie l'introduction en Bourse de sa filiale O2Germany et envisage également la cotation de certains actifs sud-américains.A Bruxelles, les valeurs liées aux métaux étaient bien orientées, Nyrstar et Umicore émargeant au peloton de tête du Bel 20 avec une hausse d'un peu plus d'un pour cent.Telenet reculait par contre à contre-courant de la tendance au lendemain de l'annonce officielle de la candidature du groupe au rachat de Base. Par ailleurs, un amendement à la nouvelle loi télécoms pourrait profiter à Belgacom aux détriments de ses concurrents.UCB se repliait légèrement après l'annonce du rachat de 51% de la société brésilienne Meizler Biopharma par le groupe. Par ailleurs, les analystes de la Banque Degroof ont abaissé leur recommandation sur UCB de acheter à conserver.