Les Bourses européennes étaient en légère progression en fin de matinée mercredi, dans des marchés focalisés sur une avalanche de résultats trimestriels et alors que les déclarations du président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke semblent laisser la porte ouverte à de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire quantitatif (QE) pour soutenir la croissance dans un avenir proche.

Le président de la Réserve fédérale a dépeint un tableau sombre de l'économie américaine et n'a pas dit grand chose sur les intentions de la banque centrale en matière d'assouplissement monétaire, hormis de répéter qu'elle se tenait prête à agir si nécessaire. Il s'exprimera à nouveau ce mercredi à la Chambre des Représentants.

Europe

Aux actions, les valeurs technologiques sont affectées par des résultats décevants d'Ericsson(-3,6%) et des prévisions peu optimistes d'Intel et ASML pour la suite de 2012. ASML Holding a ainsi indiqué tabler sur des ventes atone pour la deuxième moitié de 2012.

A Francfort, Puma chutait de plus de 5% après avoir lancé un avertissement sur ses résultats 2012, disant tabler sur une baisse de 11% à 13% de son résultat opérationnel et de son résultat net au premier semestre. Sa maison-mère PPR était également pénalisée.

Au rang des bonnes nouvelles, Crédit suisse gagnait près de 6% après l'annonce d'un renforcement de ses fonds propres conformément à la demande de la Banque nationale suisse (BNS) le mois dernier, via une série de mesures qui incluent une émission d'obligations convertibles sous conditions (CoCo), des cessions d'actifs et de nouvelles réductions de coûts.

Bruxelles

A Bruxelles, les valeurs dans le rouge étaient peu nombreuses dans le Bel 20 en fin de matinée. Seules quelques actions défensives étaient en léger retrait comme les sicafis Befimmo et Cofinimmo.

A l'inverse, les sociétés cycliques reprenaient du galon en tablant sur un coup de pouce de la Fed à l'économie américaine. Nyrstar et D'Ieteren étaient en tête des hausses dans le Bel 20.

Hors indice, Galapagos avait le sourire alors que Baker Brothers a pris une participation de 6,5% la société biotechnologique. Le fonds d'investissement, considéré comme un expert et un actionnaire activiste dans le secteur de la biotechnologie, devient ainsi le deuxième plus important actionnaire de l'entreprise.

Relevons également, les piètres performances d'Euronav qui a présenté une perte nette de 11 millions de dollars au second trimestre, portant la perte du premier semestre 2012 à 20 millions de dollars.

K.H.

Les Bourses européennes étaient en légère progression en fin de matinée mercredi, dans des marchés focalisés sur une avalanche de résultats trimestriels et alors que les déclarations du président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke semblent laisser la porte ouverte à de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire quantitatif (QE) pour soutenir la croissance dans un avenir proche. Le président de la Réserve fédérale a dépeint un tableau sombre de l'économie américaine et n'a pas dit grand chose sur les intentions de la banque centrale en matière d'assouplissement monétaire, hormis de répéter qu'elle se tenait prête à agir si nécessaire. Il s'exprimera à nouveau ce mercredi à la Chambre des Représentants.EuropeAux actions, les valeurs technologiques sont affectées par des résultats décevants d'Ericsson(-3,6%) et des prévisions peu optimistes d'Intel et ASML pour la suite de 2012. ASML Holding a ainsi indiqué tabler sur des ventes atone pour la deuxième moitié de 2012. A Francfort, Puma chutait de plus de 5% après avoir lancé un avertissement sur ses résultats 2012, disant tabler sur une baisse de 11% à 13% de son résultat opérationnel et de son résultat net au premier semestre. Sa maison-mère PPR était également pénalisée. Au rang des bonnes nouvelles, Crédit suisse gagnait près de 6% après l'annonce d'un renforcement de ses fonds propres conformément à la demande de la Banque nationale suisse (BNS) le mois dernier, via une série de mesures qui incluent une émission d'obligations convertibles sous conditions (CoCo), des cessions d'actifs et de nouvelles réductions de coûts. BruxellesA Bruxelles, les valeurs dans le rouge étaient peu nombreuses dans le Bel 20 en fin de matinée. Seules quelques actions défensives étaient en léger retrait comme les sicafis Befimmo et Cofinimmo.A l'inverse, les sociétés cycliques reprenaient du galon en tablant sur un coup de pouce de la Fed à l'économie américaine. Nyrstar et D'Ieteren étaient en tête des hausses dans le Bel 20. Hors indice, Galapagos avait le sourire alors que Baker Brothers a pris une participation de 6,5% la société biotechnologique. Le fonds d'investissement, considéré comme un expert et un actionnaire activiste dans le secteur de la biotechnologie, devient ainsi le deuxième plus important actionnaire de l'entreprise.Relevons également, les piètres performances d'Euronav qui a présenté une perte nette de 11 millions de dollars au second trimestre, portant la perte du premier semestre 2012 à 20 millions de dollars.K.H.