Fin juin, l'encours des comptes épargnes réglementés atteignait 172,59 milliards d'euros, soit près de 4 milliards de plus que le mois précédent. C'est la première fois que le cap des 170 milliards d'euros est dépassé.

En juin 2006, un record de 163,5 milliards avait été atteint. Il a été
dépassé dès le mois d'avril de cette année et depuis, les records
s'enchaînent, souligne L'Echo. A la fin 2009, le Belge aura ainsi mis de côté 16% de son revenu disponible.

Cet accroissement a massivement profité au "bon vieux livret", dont les taux ne dépassent pourtant pas 3% à l'heure actuelle.

Cela n'empêche pas les investisseurs de retrouver peu à peu le goût du risque puisque pour la première fois depuis plusieurs trimestres, l'association belge des gestionnaires de fonds a enregistré des souscriptions nettes positives au cours du deuxième trimestre de cette année.

Fin juin, l'encours des comptes épargnes réglementés atteignait 172,59 milliards d'euros, soit près de 4 milliards de plus que le mois précédent. C'est la première fois que le cap des 170 milliards d'euros est dépassé.En juin 2006, un record de 163,5 milliards avait été atteint. Il a été dépassé dès le mois d'avril de cette année et depuis, les records s'enchaînent, souligne L'Echo. A la fin 2009, le Belge aura ainsi mis de côté 16% de son revenu disponible.Cet accroissement a massivement profité au "bon vieux livret", dont les taux ne dépassent pourtant pas 3% à l'heure actuelle.Cela n'empêche pas les investisseurs de retrouver peu à peu le goût du risque puisque pour la première fois depuis plusieurs trimestres, l'association belge des gestionnaires de fonds a enregistré des souscriptions nettes positives au cours du deuxième trimestre de cette année.