Depuis le début de l'année 2008, le rendement du dividende du Bel 20 (dividende/cours de Bourse) a pourtant fortement progressé mais cette évolution s'explique davantage par la chute des cours que par la hausse des dividendes. La crise financière a poussé Dexia, Fortis et KBC à annuler le paiement de leurs dividendes tandis que d'autres poids lourds de l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles ont accusé des plongeons spectaculaires. Par rapport à l'année précédente, le dividende d'AB InBev a chuté de 88,5 pc et celui de Mobistar de 33,1 pc après un exercice 2007 particulièrement faste en termes de rémunération de capital, explique le quotidien. Certaines entreprises sont toutefois parvenues à augmenter leurs dividendes. Avec une hausse de 75 pc, GDF Suez se hisse en tête du classement mais cette performance s'explique par le paiement d'un dividende exceptionnel de 0,8 euro par action dans le cadre de la fusion entre GDF et Suez. Les autres fortes croissances enregistrées au sein du Bel 20 sont à mettre à l'actif d'Omega Pharma (+ 20 pc), Colruyt (+ 13,6 pc) et GBL (+ 10 pc). En moyenne les sociétés du Bel 20 ont dégagé un rendement du dividende de 4,2 pc, Cofinimmo décrochant la palme du coupon le plus élevé avec un rendement de 9,3 pc devant Mobistar (9,2 pc). Globalement 28 pc des sociétés du Benelux suivies par KBC Securities ont augmenté leurs dividendes. Mais 17 pc d'entre elles l'ont laissé inchangé, 17 pc l'ont diminué et 13 pc l'ont annulé. Enfin, quatre pc des sociétés analysées ont payé un dividende intérimaire mais ont annulé le dividende final.

Depuis le début de l'année 2008, le rendement du dividende du Bel 20 (dividende/cours de Bourse) a pourtant fortement progressé mais cette évolution s'explique davantage par la chute des cours que par la hausse des dividendes. La crise financière a poussé Dexia, Fortis et KBC à annuler le paiement de leurs dividendes tandis que d'autres poids lourds de l'indice vedette de la Bourse de Bruxelles ont accusé des plongeons spectaculaires. Par rapport à l'année précédente, le dividende d'AB InBev a chuté de 88,5 pc et celui de Mobistar de 33,1 pc après un exercice 2007 particulièrement faste en termes de rémunération de capital, explique le quotidien. Certaines entreprises sont toutefois parvenues à augmenter leurs dividendes. Avec une hausse de 75 pc, GDF Suez se hisse en tête du classement mais cette performance s'explique par le paiement d'un dividende exceptionnel de 0,8 euro par action dans le cadre de la fusion entre GDF et Suez. Les autres fortes croissances enregistrées au sein du Bel 20 sont à mettre à l'actif d'Omega Pharma (+ 20 pc), Colruyt (+ 13,6 pc) et GBL (+ 10 pc). En moyenne les sociétés du Bel 20 ont dégagé un rendement du dividende de 4,2 pc, Cofinimmo décrochant la palme du coupon le plus élevé avec un rendement de 9,3 pc devant Mobistar (9,2 pc). Globalement 28 pc des sociétés du Benelux suivies par KBC Securities ont augmenté leurs dividendes. Mais 17 pc d'entre elles l'ont laissé inchangé, 17 pc l'ont diminué et 13 pc l'ont annulé. Enfin, quatre pc des sociétés analysées ont payé un dividende intérimaire mais ont annulé le dividende final.