Les performances des fonds d'épargne pension en 2009 sont très
divergentes, de près de 10% pour le fonds défensif de Dexia à plus de 22% pour le fonds dynamique de Fortis.

Ces grandes différences sont facilement explicables: les fonds
d'épargne pension défensifs, qui investissent moins dans des actions,
ont mois chuté en 2008 et ont donc cette année moins de retard à
rattraper. Ces huit derniers mois, ces fonds se sont remarquablement
redressés, de 10 à 13%, et ne sont dès lors plus qu'à 4-5% de leur plus
haut sommet jamais atteint.

En comparaison, les fonds dynamiques, qui investissent davantage en
actions, prestent moins bien. S'ils ont augmenté en moyenne de plus
de 20% en 2009, ils avaient perdu en moyenne plus du quart de leur
valeur en 2008, après avoir déjà perdu des plumes en 2007. Ces fonds
sont dès lors encore loin d'avoir regagné tout le terrain perdu.

Les performances des fonds d'épargne pension en 2009 sont très divergentes, de près de 10% pour le fonds défensif de Dexia à plus de 22% pour le fonds dynamique de Fortis. Ces grandes différences sont facilement explicables: les fonds d'épargne pension défensifs, qui investissent moins dans des actions, ont mois chuté en 2008 et ont donc cette année moins de retard à rattraper. Ces huit derniers mois, ces fonds se sont remarquablement redressés, de 10 à 13%, et ne sont dès lors plus qu'à 4-5% de leur plus haut sommet jamais atteint.En comparaison, les fonds dynamiques, qui investissent davantage en actions, prestent moins bien. S'ils ont augmenté en moyenne de plus de 20% en 2009, ils avaient perdu en moyenne plus du quart de leur valeur en 2008, après avoir déjà perdu des plumes en 2007. Ces fonds sont dès lors encore loin d'avoir regagné tout le terrain perdu.