Selon la Beama (Association belge des gestionnaires d'actifs), la hausse s'explique par les nouvelles souscriptions, c'est-à-dire l'apport de capitaux frais. Face aux taux d'intérêt toujours très faibles, nombreux sont en effet les épargnants à s'être tournés en 2016 vers...