Les Bourses de Paris (+0,36%), Francfort (+0,25%) et Londres (+0,42%) étaient en légère hausse vers 14H30 GMT.

Sur le marché américain, le Dow Jones prenait 0,49% et le Nasdaq 0,38% peu avant 14H30 GMT.

Le marché espagnol était à l'équilibre (+0,47%) tandis qu'à la Bourse d'Athènes, l'indice composite Athex bondissait de 2,14%, même si certaines banques de ces pays ont été pointées comme des maillons faibles.

Sur le marché des changes, l'euro était en hausse, à 1,2945 dollar contre 1,2856 dollar vendredi juste après la publication des tests.

"Les stress tests ont montré de façon évidente que le paysage bancaire européen était suffisamment robuste", a assuré lundi le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker.

Dévoilés vendredi soir après la fermeture des marchés européens, les tests de résistance ont montré que sur 91 établissements en Europe, seuls 7 ont échoué à l'examen, dont 5 en Espagne, un en Allemagne et un en Grèce.

L'indice sectoriel des banques en Europe était lundi en hausse de 1,33% mais avec des situations contrastées: en Allemagne, Deutsche Bank perdait 0,79% tandis que l'espagnole Santander et l'italienne Unicredit étaient stables. En France, Société Générale bondissait de 4,61%.