Les investisseurs reprenaient leurs esprits ce vendredi matin, la déception liée à l'absence de mesure immédiate étant éclipsé par les déclarations de la BCE concernant la probable reprise de ses rachats d'obligations des pays en difficulté dans les semaines à venir. Le secteur bancaire se distinguait tout particulièrement, ce qui profitait au Cac 40 et à l'Eurostoxx 50.

Europe

À Francfort, Siemens entend se faire pardonner ses résultats décevants auprès de ses actionnaires en rachetant ses propres titres. Le conglomérat allemand entend racheter pour 3 milliards d'euros de ses propres actions avant la fin de l'année.

À Paris, Axa était bien orienté après l'annonce de semestriels meilleurs que prévu. Le bénéfice opérationnel du deuxième assureur européen a progressé de 3% à 2,3 milliards d'euros alors que les analystes craignaient un recul à 2,15 milliards. Le bénéfice net recule en raison de l'apport d'une plus-value exceptionnelle de 1,4 milliard mais moins que prévu. A noter que Allianz, leader du secteur de l'assurance en Europe, a également livré des chiffres supérieurs aux attentes.

Bruxelles

À Bruxelles, KBC et Ageas se distinguaient au sein du Bel 20 après leur matraquage de ce jeudi après-midi.

Hors de l'indice, Dexia était stable après la publication d'une perte nette de 1,2 milliard d'euros pour le premier semestre. À noter que le titre a été suspendu en début de séance, la publication des résultats ayant été retardée par des problèmes informatiques. Plus d'infos sur les résultats de Dexia ici.

Galápagos était bien orienté après la publication de ses chiffres semestriels marqués par un bond de 62% de ses revenus et une réduction de ses pertes. La société biotechnologique a par ailleurs confirmé ses objectifs annuels dont un résultat positif. Plus d'infos ici.

Cédric Boitte

www.accioz.be