Les obligations à haut rendement ont été une des classes d'actifs les plus rémunératrices durant les 10 dernières années. Les meilleurs fonds investis globalement sur ce segment obligataire ont affiché des progressions annuelles supérieures à 8 % depuis septembre 2007, et ils ont permis aux investisseurs de traverser plus qu'honorablement deux crises financières majeures. Pour rappel, les obligations à haut rendement affichent des notes de crédit inférieures à BBB-, et sont émises par des émetteurs plus risqués que des émetteurs souverains ou des grandes multinationales disposant de cash-flows élevés. Plus la qualité de l'émetteur diminue, plus ces obligations auront tendance à être volatiles, et à avoir un comportement qui se rapproche des actions.
...