A la fin du mois dernier, le promoteur immobilier Atenor a récolté 50 millions d'euros avec des obligations libellées par petites coupures de 1.000 euros. Ce tarif de souscription relativement bas a permis au petit investisseur de souscrire à une obligation émise par une entreprise belge. Une autre occasion lui avait été donnée en 2015, lorsque le producteur de profilés PVC Deceuninck s'était adressé directement à l'investisseur particulier belge. Mais à part cela, pour l'investisseur, il y a peu à se mettre sous la dent en obligations d'entreprises en petites coupures.
...