En Belgique, l'entreprise a pu compter sur une augmentation du chiffre d'affaires du secteur des services de 6,6 pc par rapport à l'année dernière. KPN a ainsi obtenu plus de 18 pc du marché belge des communications mobiles, soit une augmentation de 1 pc par rapport à l'année précédente, précise le site de KPN.

Grâce à "l'attention continuelle sur les prix, la valeur de la clientèle et les parts de marché", le bénéfice net a augmenté de 26 pc pour atteindre 465 millions d'euros, souligne KPN.

Les analystes s'attendaient à un bénéfice net de 449 millions d'euros.Le chiffre d'affaires pour le second trimestre s'élève à 3,36 milliards d'euros.

KPN confirme ses prévisions pour le reste de l'année. Pour 2010, l'entreprise compte sur un chiffre d'affaires comparable à celui de 2009, une marge d'autofinancement de l'entreprise de plus 5,5 milliards d'euros, des dépenses en capital de plus de 2 milliards d'euros, un cash flow libre de 2,4 milliards d'euros et un dividende par action de 0,80 euro.

En Belgique, l'entreprise a pu compter sur une augmentation du chiffre d'affaires du secteur des services de 6,6 pc par rapport à l'année dernière. KPN a ainsi obtenu plus de 18 pc du marché belge des communications mobiles, soit une augmentation de 1 pc par rapport à l'année précédente, précise le site de KPN. Grâce à "l'attention continuelle sur les prix, la valeur de la clientèle et les parts de marché", le bénéfice net a augmenté de 26 pc pour atteindre 465 millions d'euros, souligne KPN. Les analystes s'attendaient à un bénéfice net de 449 millions d'euros.Le chiffre d'affaires pour le second trimestre s'élève à 3,36 milliards d'euros. KPN confirme ses prévisions pour le reste de l'année. Pour 2010, l'entreprise compte sur un chiffre d'affaires comparable à celui de 2009, une marge d'autofinancement de l'entreprise de plus 5,5 milliards d'euros, des dépenses en capital de plus de 2 milliards d'euros, un cash flow libre de 2,4 milliards d'euros et un dividende par action de 0,80 euro.