Liberty Global a donc décidé d'accélérer les choses et de déposer une offre de rachat sur les 50% de Telenet qu'il ne possède pas encore. Le timing est quelque peu surprenant vu que le câblo-opérateur vient d'annoncer un important programme de rachat d'actions propres portant sur 18% de son capital. Le groupe américain avait déjà indiqué qu'il ne souhaitait pas y participer, ce qui lui aurait permis d'augmenter automatiquement sa participation à 61,2% et d'ainsi pouvoir racheter les minoritaires à moindre coût.

Mais le temps pressait manifestement pour Liberty Global dont l'offre de 35 euros par action n'affiche toutefois qu'une prime de 12,5% par rapport au cours de clôture de ce mercredi. C'est même moins que la cote de Telenet durant la seconde quinzaine de juillet lorsque le titre avait atteint un plus haut de 37,15 euros (avant le détachement d'un coupon de 3,25 euros). Il semble toutefois y avoir peu d'alternatives pour les investisseurs.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Liberty Global a donc décidé d'accélérer les choses et de déposer une offre de rachat sur les 50% de Telenet qu'il ne possède pas encore. Le timing est quelque peu surprenant vu que le câblo-opérateur vient d'annoncer un important programme de rachat d'actions propres portant sur 18% de son capital. Le groupe américain avait déjà indiqué qu'il ne souhaitait pas y participer, ce qui lui aurait permis d'augmenter automatiquement sa participation à 61,2% et d'ainsi pouvoir racheter les minoritaires à moindre coût.Mais le temps pressait manifestement pour Liberty Global dont l'offre de 35 euros par action n'affiche toutefois qu'une prime de 12,5% par rapport au cours de clôture de ce mercredi. C'est même moins que la cote de Telenet durant la seconde quinzaine de juillet lorsque le titre avait atteint un plus haut de 37,15 euros (avant le détachement d'un coupon de 3,25 euros). Il semble toutefois y avoir peu d'alternatives pour les investisseurs.Cédric Boittewww.accioz.be