Sept Néerlandais ayant investi dans l'action Fortis viennent d'assigner à Utrecht Jean-Paul Votron, ancien administrateur délégué, Maurice Lippens, ancien président du conseil d'administration et Gilbert Mittler, ancien directeur financier du bancassureur. Selon leur avocat, Hendrik Jan Bos, les trois anciens dirigeants de Fortis sont personnellement responsables des dommages subis par ses clients, écrit ce matin De Tijd jeudi.

"Les anciens dirigeants ont divulgué des informations trompeuses, fausses et incomplètes durant la période allant de 2007 au 25 juin 2008, juste avant que Fortis n'annonce la nécessité d'une injection de capital et la suppression du dividende intérimaire", explique l'avocat.

Ce serait la première fois que les dirigeants d'une entreprise belge cotée en Bourse seraient assignés personnellement pour divulgation d'informations fausses. L'affaire sera présentée devant le tribunal d'Utrecht le 16 septembre.

L'avocat veut également que le trio vienne témoigner sous serment pour clarifier leurs déclarations.

Trends.be avec Belga