La plupart des économistes prédisent une année 2022 délicate à négocier sur les marchés financiers en raison des niveaux de valorisation extrêmes atteints par de nombreuses classes d'actifs. Dans le même temps, les pressions inflationnistes font craindre un changement d'orientation dans la politique monétaire, plus particulièrement aux Etats-Unis. Et lorsque la Fed éternue, c'est généralement tous le reste du monde qui prend un coup de froid. Nous avons interrogé plusieurs spécialistes dans la sélection de fonds externes en Belgique afin de pouvoir guider les investisseurs dans leurs décisions d'allocation à l'approche de la nouvelle année.

L'Europe est en avance à bien des égards dans les entreprises durables, avec de belles possibilités dans l'optique d'une construction de portefeuille."

Frédéric Degembe (ING Belgique)

Prudence obligataire

Chez Puilaetco, Lars-Henning Müller, executive director fund solutions chez Quintet, estime qu'il est difficile d'anticiper les hausses de volatilité sur les marchés financiers pour les investisseurs privés qui vont avoir tendance à prendre des décisions d'investissement sur le coup de l'émotion. "Ils risquent de générer une sous-performance du patrimoine à moyen ou long terme. Nous privilégions donc des fonds qui peuvent aider à atténuer les effets de la volatilité. Et au niveau obligataire, nous recommandons des stratégies actives qui vont s'exposer sur des durations courtes au niveau mondial."

Frédéric Degembe, head fund management chez ING Belgique, met en évidence le besoin d'avoir une approche diversifiée dans l'allocation entre les fonds afin de ne pas miser tout sur une classe d'actifs qui pourrait décevoir. "Nous recommandons BlackRock BGF Euro-short Duration en vue de protéger cette partie du portefeuille contre le risque d'une remontée progressive des taux vers des niveaux moins extrêmes. Investir sur des titres à duration courte peut se révéler intéressant dans l'optique d'un portefeuille diversifié sur plusieurs classes d'actifs."

Parmi les fonds recommandés par les sélectionneurs de fonds dans le segment obligataire, nous allons trouver des fonds très bien notés chez Morningstar, comme Jupiter Dynamic Bonds Fund ou M&G Optimal Income.

Les bons gestionnaires vont profiter de ces périodes de forte volatilité pour investir dans des sociétés fortement décotées."

Levi Saerens (Nagelmackers)

Carlo Luigi Grabau, gestionnaire des fonds de fonds Leleux Invest, souligne que le principal défi des prochains trimestres va venir de l'inflation. "Son niveau actuel fait débat car il est provoqué par des facteurs qui, en temps normal, devraient être temporaires. S'ils persistent, les banques centrales vont être poussées à remonter leurs taux directeurs et créer de la volatilité sur les marchés financiers. Les solutions en fonds de fonds que nous proposons vont intégrer des produits qui ne sont pas toujours directement disponibles sur le marché avec des allocations activement gérées et des couvertures qui peuvent être mises en place afin de gérer le risque d'ensemble du portefeuille et maîtriser la volatilité."

Frédéric Degembe (ING Belgique) recommande pour sa part un produit comme NN European Sustainable Equity qui permet d'intégrer dans les portefeuilles les perspectives favorables pour le secteur européen des entreprises durables. "L'Europe est en avance à bien des égards dans ce domaine, avec de belles possibilités dans l'optique d'une construction de portefeuille. Il est très complémentaire dans un portefeuille à des stratégies exposées sur les sociétés à dividendes élevés."

Fonds d'actions

Levi Saerens sélectionne les fonds externes chez Nagelmackers, notamment pour les solutions en fonds de fonds destinés aux clients de la banque privée. "Les fonds investis en actions ont tendance à réagir fortement dans les environnements boursiers plus volatils. Les bons gestionnaires vont toutefois profiter de ces périodes de forte volatilité pour investir dans des sociétés fortement décotées."

Il apprécie donc plus particulièrement les fonds d'actions qui ont démontré historiquement une capacité à se comporter de manière moins volatile que les indices, sur un style qu'il appelle laquality growth (ou croissance de qualité), avec des stratégies qui vont privilégier les grandes sociétés leaders sur leur marché de référence et qui dégagent des flux de trésorerie stables et durables.

Au niveau des actions européennes, il pointe ainsi Allianz Europe Equity Growth. "Ce fonds a dégagé une performance supérieure de 4% par rapport à son indice de référence (MSCI Europe) en 2021, mais il avait déjà largement surperformé durant une année plus délicate en 2020 (+ 13% contre + 3% à son benchmark). Le gestionnaire pilote la stratégie depuis 2009, ce qui assure la stabilité dans la gestion. Cette stabilité se marque également par la présence de sociétés depuis plus de 10 ans dans le portefeuille, comme ASML, SAP ou L'Oréal."

La poche boursière investit principalement dans des fonds thématiques mondiaux, par exemple liés aux défis environnementaux."

Dries Stragier (BNP Paribas Fortis)

Au niveau des marchés globaux, Levi Saerens (Nagelmackers) pointe Skagen Global Equity qui investit avec un fort accent sur les grandes capitalisations américaines (près de 80% des actifs sous gestion). "Le fonds appartient aux meilleurs produits de sa catégorie, avec des performances historiques remarquables sur toutes les échéances historiques." Le fonds affiche une progression de 35% sur les neuf premiers mois de 2021 grâce aux excellentes performances dégagées par des groupes comme Alphabet, Microsoft ou (encore) ASML. "Comme pour le fonds d'Allianz, celui de Skagen affiche une stabilité remarquable, la majeure partie de l'équipe de gestion ayant une expérience comprise entre 10 et 20 ans."

Fonds mixtes

Au niveau des fonds mixtes, Lars-Henning Müller (Quintet) apprécie "les stratégies d'allocation qui ne se limitent pas aux actions et obligations mais qui incluent également de l'or, puisque celui-ci peut également lisser les effets de la volatilité d'un portefeuille en période de tensions sur les marchés, grâce à son statut de valeur refuge".

Parmi les fonds mixtes recommandés par les sélectionneurs, nous trouvons Flossbach von Storch Multiple Opportunities. Carlo Luigi Grabau (Leleux Invest) apprécie particulièrement ce dernier: "La politique d'investissement est flexible, sans contrainte d'indices de référence, pouvant investir de façon variable dans les différentes catégories de placement avec une large diversification. Cette maniabilité lui est nécessaire pour pouvoir éviter des baisses importantes et ou pour pouvoir tirer parti des opportunités qui se présentent".

Attrait flexible

Chez BNP Paribas Fortis, Dries Stragier, senior fund specialist, met en avant plusieurs fonds mixtes, et notamment BlackRock BGF ESG Multi Asset. "Cette stratégie est totalement flexible entre les différentes classes d'actifs, une gamme qui va des actions aux obligations en passant par les ETF, voire même des marchés comme l'immobilier et l'infrastructure. En outre, ce fonds est géré avec un accent très fort sur la limitation des risques baissiers." Le fonds pratique également une politique d'exclusion de certains secteurs controversés, avec l'ambition d'avoir un impact positif sur la société en investissant dans des thèmes comme les énergies renouvelables et la gestion de l'eau et des déchets.

Dries Stragier recommande également le fonds maison BNP Paribas Sustainable Multi-Asset Balanced qui s'est récemment vu octroyer le label Towards Sustainability de Febelfin. "Ce fonds de fonds permet de profiter du potentiel de hausse des marchés boursiers au moyen d'une allocation flexible entre les actions (25-75%). La poche boursière investit principalement dans des fonds thématiques mondiaux, par exemple liés aux défis environnementaux."

Aspect social

Les fonds gérés par Guy Wagner (BL Global Flexible ou sa version plus durable Funds for Good Global Flexible Sustainable)sont également recommandés par plusieurs sélectionneurs de fonds. "Nous avons une préférence pour la version durable de cette stratégie, qui permet de combiner une approche flexible dans l'allocation avec des prises de couverture pour réduire le risque du portefeuille, indique Carlo Luigi Grabau (Leleux Invest). La caractéristique de ce fonds est de consacrer une partie de ses revenus au financement de son activité sociale offrant de l'accompagnement à des porteurs de projets sociétaux."

Dans le domaine des fonds flexibles, Frédéric Degembe (ING Banque Belgique) marque sa préférence pour le fonds Axa Global Optimal Income, qui dispose d'une flexibilité totale dans son allocation entre les différentes classes d'actifs (actions, emprunts d'Etat, dettes d'entreprise, obligations émergentes, marchés monétaires) en fonction des évolutions macroéconomiques et des dynamiques de marché. "Ce fonds flexible permet de pouvoir déléguer une partie de l'allocation tactique entre classes d'actifs, ce qui peut se révéler utile lorsque les marchés sont très volatils".

La plupart des économistes prédisent une année 2022 délicate à négocier sur les marchés financiers en raison des niveaux de valorisation extrêmes atteints par de nombreuses classes d'actifs. Dans le même temps, les pressions inflationnistes font craindre un changement d'orientation dans la politique monétaire, plus particulièrement aux Etats-Unis. Et lorsque la Fed éternue, c'est généralement tous le reste du monde qui prend un coup de froid. Nous avons interrogé plusieurs spécialistes dans la sélection de fonds externes en Belgique afin de pouvoir guider les investisseurs dans leurs décisions d'allocation à l'approche de la nouvelle année. Chez Puilaetco, Lars-Henning Müller, executive director fund solutions chez Quintet, estime qu'il est difficile d'anticiper les hausses de volatilité sur les marchés financiers pour les investisseurs privés qui vont avoir tendance à prendre des décisions d'investissement sur le coup de l'émotion. "Ils risquent de générer une sous-performance du patrimoine à moyen ou long terme. Nous privilégions donc des fonds qui peuvent aider à atténuer les effets de la volatilité. Et au niveau obligataire, nous recommandons des stratégies actives qui vont s'exposer sur des durations courtes au niveau mondial." Frédéric Degembe, head fund management chez ING Belgique, met en évidence le besoin d'avoir une approche diversifiée dans l'allocation entre les fonds afin de ne pas miser tout sur une classe d'actifs qui pourrait décevoir. "Nous recommandons BlackRock BGF Euro-short Duration en vue de protéger cette partie du portefeuille contre le risque d'une remontée progressive des taux vers des niveaux moins extrêmes. Investir sur des titres à duration courte peut se révéler intéressant dans l'optique d'un portefeuille diversifié sur plusieurs classes d'actifs." Parmi les fonds recommandés par les sélectionneurs de fonds dans le segment obligataire, nous allons trouver des fonds très bien notés chez Morningstar, comme Jupiter Dynamic Bonds Fund ou M&G Optimal Income. Carlo Luigi Grabau, gestionnaire des fonds de fonds Leleux Invest, souligne que le principal défi des prochains trimestres va venir de l'inflation. "Son niveau actuel fait débat car il est provoqué par des facteurs qui, en temps normal, devraient être temporaires. S'ils persistent, les banques centrales vont être poussées à remonter leurs taux directeurs et créer de la volatilité sur les marchés financiers. Les solutions en fonds de fonds que nous proposons vont intégrer des produits qui ne sont pas toujours directement disponibles sur le marché avec des allocations activement gérées et des couvertures qui peuvent être mises en place afin de gérer le risque d'ensemble du portefeuille et maîtriser la volatilité." Frédéric Degembe (ING Belgique) recommande pour sa part un produit comme NN European Sustainable Equity qui permet d'intégrer dans les portefeuilles les perspectives favorables pour le secteur européen des entreprises durables. "L'Europe est en avance à bien des égards dans ce domaine, avec de belles possibilités dans l'optique d'une construction de portefeuille. Il est très complémentaire dans un portefeuille à des stratégies exposées sur les sociétés à dividendes élevés." Levi Saerens sélectionne les fonds externes chez Nagelmackers, notamment pour les solutions en fonds de fonds destinés aux clients de la banque privée. "Les fonds investis en actions ont tendance à réagir fortement dans les environnements boursiers plus volatils. Les bons gestionnaires vont toutefois profiter de ces périodes de forte volatilité pour investir dans des sociétés fortement décotées." Il apprécie donc plus particulièrement les fonds d'actions qui ont démontré historiquement une capacité à se comporter de manière moins volatile que les indices, sur un style qu'il appelle laquality growth (ou croissance de qualité), avec des stratégies qui vont privilégier les grandes sociétés leaders sur leur marché de référence et qui dégagent des flux de trésorerie stables et durables. Au niveau des actions européennes, il pointe ainsi Allianz Europe Equity Growth. "Ce fonds a dégagé une performance supérieure de 4% par rapport à son indice de référence (MSCI Europe) en 2021, mais il avait déjà largement surperformé durant une année plus délicate en 2020 (+ 13% contre + 3% à son benchmark). Le gestionnaire pilote la stratégie depuis 2009, ce qui assure la stabilité dans la gestion. Cette stabilité se marque également par la présence de sociétés depuis plus de 10 ans dans le portefeuille, comme ASML, SAP ou L'Oréal." Au niveau des marchés globaux, Levi Saerens (Nagelmackers) pointe Skagen Global Equity qui investit avec un fort accent sur les grandes capitalisations américaines (près de 80% des actifs sous gestion). "Le fonds appartient aux meilleurs produits de sa catégorie, avec des performances historiques remarquables sur toutes les échéances historiques." Le fonds affiche une progression de 35% sur les neuf premiers mois de 2021 grâce aux excellentes performances dégagées par des groupes comme Alphabet, Microsoft ou (encore) ASML. "Comme pour le fonds d'Allianz, celui de Skagen affiche une stabilité remarquable, la majeure partie de l'équipe de gestion ayant une expérience comprise entre 10 et 20 ans." Au niveau des fonds mixtes, Lars-Henning Müller (Quintet) apprécie "les stratégies d'allocation qui ne se limitent pas aux actions et obligations mais qui incluent également de l'or, puisque celui-ci peut également lisser les effets de la volatilité d'un portefeuille en période de tensions sur les marchés, grâce à son statut de valeur refuge". Parmi les fonds mixtes recommandés par les sélectionneurs, nous trouvons Flossbach von Storch Multiple Opportunities. Carlo Luigi Grabau (Leleux Invest) apprécie particulièrement ce dernier: "La politique d'investissement est flexible, sans contrainte d'indices de référence, pouvant investir de façon variable dans les différentes catégories de placement avec une large diversification. Cette maniabilité lui est nécessaire pour pouvoir éviter des baisses importantes et ou pour pouvoir tirer parti des opportunités qui se présentent". Chez BNP Paribas Fortis, Dries Stragier, senior fund specialist, met en avant plusieurs fonds mixtes, et notamment BlackRock BGF ESG Multi Asset. "Cette stratégie est totalement flexible entre les différentes classes d'actifs, une gamme qui va des actions aux obligations en passant par les ETF, voire même des marchés comme l'immobilier et l'infrastructure. En outre, ce fonds est géré avec un accent très fort sur la limitation des risques baissiers." Le fonds pratique également une politique d'exclusion de certains secteurs controversés, avec l'ambition d'avoir un impact positif sur la société en investissant dans des thèmes comme les énergies renouvelables et la gestion de l'eau et des déchets. Dries Stragier recommande également le fonds maison BNP Paribas Sustainable Multi-Asset Balanced qui s'est récemment vu octroyer le label Towards Sustainability de Febelfin. "Ce fonds de fonds permet de profiter du potentiel de hausse des marchés boursiers au moyen d'une allocation flexible entre les actions (25-75%). La poche boursière investit principalement dans des fonds thématiques mondiaux, par exemple liés aux défis environnementaux."Les fonds gérés par Guy Wagner (BL Global Flexible ou sa version plus durable Funds for Good Global Flexible Sustainable)sont également recommandés par plusieurs sélectionneurs de fonds. "Nous avons une préférence pour la version durable de cette stratégie, qui permet de combiner une approche flexible dans l'allocation avec des prises de couverture pour réduire le risque du portefeuille, indique Carlo Luigi Grabau (Leleux Invest). La caractéristique de ce fonds est de consacrer une partie de ses revenus au financement de son activité sociale offrant de l'accompagnement à des porteurs de projets sociétaux." Dans le domaine des fonds flexibles, Frédéric Degembe (ING Banque Belgique) marque sa préférence pour le fonds Axa Global Optimal Income, qui dispose d'une flexibilité totale dans son allocation entre les différentes classes d'actifs (actions, emprunts d'Etat, dettes d'entreprise, obligations émergentes, marchés monétaires) en fonction des évolutions macroéconomiques et des dynamiques de marché. "Ce fonds flexible permet de pouvoir déléguer une partie de l'allocation tactique entre classes d'actifs, ce qui peut se révéler utile lorsque les marchés sont très volatils".