" Vous avez trop d'argent ? Pensez à moi ! ", s'est vu répondre il y a quelques mois la victime d'une fraude à l'investissement par un policier auprès de qui elle souhaitait déposer plainte. L'agent s'est ouvertement réjoui d'apprendre que son interlocuteur s'était fait escroquer de 175.000 euros dans le cadre de ce que l'on appelle une fraude boiler room (pour " bouilloire "), qui consiste à exercer des pressions de plus en plus intenses sur l'investisseur pour qu'il place des sommes toujours plus importantes.
...