Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires prévoyaient en effet un bénéfice net autour de 390 millions d'euros pour le troisième trimestre. Le bénéfice opérationnel de juillet à septembre s'établit à 783 millions d'euros, 565 millions d'euros de plus qu'au troisième trimestre de l'an passé. "C'est le résultat d'un développement positif de la demande passagers et fret qui va crescendo", selon le rapport trimestriel du groupe publié jeudi. Les bons chiffres sont aussi à mettre au compte "du succès du programme de réduction des coûts dans tous les segments du groupe, ainsi que la réalisation de synergies entre les compagnies du groupe", poursuit le communiqué. Lufthansa opère la marque du même nom, et est propriétaire de Swiss, de l'autrichienne Austrian Airlines, de la britannique BMI, ainsi que de l'allemande Germanwings. Après cet impressionnant troisième trimestre, le groupe avait nettement relevé mercredi soir sa prévision pour 2010. Il prévoit désormais un bénéfice d'exploitation supérieur à 800 millions d'euros. Jusqu'à présent il se contentait d'avancer un chiffre supérieur aux 130 millions d'euros dégagés en 2009.

Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires prévoyaient en effet un bénéfice net autour de 390 millions d'euros pour le troisième trimestre. Le bénéfice opérationnel de juillet à septembre s'établit à 783 millions d'euros, 565 millions d'euros de plus qu'au troisième trimestre de l'an passé. "C'est le résultat d'un développement positif de la demande passagers et fret qui va crescendo", selon le rapport trimestriel du groupe publié jeudi. Les bons chiffres sont aussi à mettre au compte "du succès du programme de réduction des coûts dans tous les segments du groupe, ainsi que la réalisation de synergies entre les compagnies du groupe", poursuit le communiqué. Lufthansa opère la marque du même nom, et est propriétaire de Swiss, de l'autrichienne Austrian Airlines, de la britannique BMI, ainsi que de l'allemande Germanwings. Après cet impressionnant troisième trimestre, le groupe avait nettement relevé mercredi soir sa prévision pour 2010. Il prévoit désormais un bénéfice d'exploitation supérieur à 800 millions d'euros. Jusqu'à présent il se contentait d'avancer un chiffre supérieur aux 130 millions d'euros dégagés en 2009.