Début juillet, ces actionnaires ont pour la première fois touché un
dividende, huit ans après avoir investi dans la compagnie lancée sur les cendre de la Sabena.

Quelques mois après la faillite de la compagnie, Etienne Davignon et Maurice Lippens étaient parvenus à réunir autour d'eux un groupe d'actionnaires, parmi lesquels Dexia, Electrabel, Fortis, KBC, Solvay et Umicore - prêts à se lancer dans l'aventure aérienne.

Ensemble, ils avaient investi 151 millions d'euros via un prêt
subordonné, alors que la Société Fédérale de Participation et
d'Investissement mettait elle 125 millions d'euros supplémentaires sur la table, via un second prêt.

Début juillet, ces investisseurs ont donc récupéré une partie de leur mise.

Lufthansa a pris une participation de 45% dans la compagnie belge pour 65 millions d'euros, dont 40 millions ont été redistribués aux actionnaires, les 25 millions restants étant destinés à des investissements au sein de la compagnie elle-même.