Dans un communiqué, le groupe de l'homme d'affaires français Bernard Arnault a déclaré détenir un peu plus de 15 millions d'actions "de la société Hermès International, représentant 14,2% du capital". LVMH a précisé disposer aussi d'un "contrat d'instrument financier" (contrat de vente ou d'achat à terme d'un produit à un prix préalablement fixé) portant sur un peu de 3 millions d'actions supplémentaires "dont il a l'intention de solliciter la conversion". Au total, LVMH détiendrait alors 17,1% du capital d'Hermès, ce qui représente "un prix de revient de sa participation à 1,45 milliard d'euros". LVMH n'était pas jusqu'à présent un actionnaire détenant plus de 5% du capital d'Hermès, seuil fixé par la loi pour se faire connaître. De source proche du dossier, on indique que cette entrée dans le capital s'est faite par le rachat de plusieurs blocs d'actions. LVMH entend préserver "le caractère familial et français qui est à l'origine du succès mondial de cette marque emblématique". Le numéro 1 mondial du luxe indique encore qu'il "apportera un soutien sans réserve à la stratégie menée par la famille fondatrice et par les équipes dirigeantes, qui ont fait de cette marque l'un des plus beaux fleurons de l'industrie du luxe".

Dans un communiqué, le groupe de l'homme d'affaires français Bernard Arnault a déclaré détenir un peu plus de 15 millions d'actions "de la société Hermès International, représentant 14,2% du capital". LVMH a précisé disposer aussi d'un "contrat d'instrument financier" (contrat de vente ou d'achat à terme d'un produit à un prix préalablement fixé) portant sur un peu de 3 millions d'actions supplémentaires "dont il a l'intention de solliciter la conversion". Au total, LVMH détiendrait alors 17,1% du capital d'Hermès, ce qui représente "un prix de revient de sa participation à 1,45 milliard d'euros". LVMH n'était pas jusqu'à présent un actionnaire détenant plus de 5% du capital d'Hermès, seuil fixé par la loi pour se faire connaître. De source proche du dossier, on indique que cette entrée dans le capital s'est faite par le rachat de plusieurs blocs d'actions. LVMH entend préserver "le caractère familial et français qui est à l'origine du succès mondial de cette marque emblématique". Le numéro 1 mondial du luxe indique encore qu'il "apportera un soutien sans réserve à la stratégie menée par la famille fondatrice et par les équipes dirigeantes, qui ont fait de cette marque l'un des plus beaux fleurons de l'industrie du luxe".