LVMH a enregistré des ventes en hausse de 12% au quatrième trimestre, la croissance organique ressortant à 8%, mieux qu'au troisième trimestre (6%) mais toujours inférieur à la moyenne annuelle (9%). Dans le détail, la division Mode et maroquinerie (incluant la première marque du groupe : Louis Vuitton) a plutôt déçu avec une croissance organique de 5% comme au troisième trimestre. Bernard Arnault, PDG de LVMH, a précisé à propos de Louis Vuitton que le groupe ne recherchait pas la croissance à tout prix et qu'il ralentirait l'ouverture de nouveaux points de vente en 2013.

Sur l'ensemble de l'année 2013, le leader mondial du luxe a réalisé un résultat opérationnel de 5,9 milliards, en hausse de 13%, soit une évolution inférieure aux ventes (+19% à 28,1 milliards). Son bénéfice net a progressé de 12% à 3,4 milliards.

Pour 2013, le management s'inquiète surtout de la vigueur de l'euro qui pourrait contraindre le groupe à relever ses prix, tout particulièrement au Japon en raison de la faiblesse du yen.

Cédric Boitte

www.accioz.be