Son résultat est ressorti en recul de 132 pc à 49 millions d'euros, à comparer avec un premier trimestre 2009 gonflé par un gain exceptionnel. La baisse du bénéfice est à relier notamment à la vente de 70 pc de Ferrostaal, qui avait rapporté 125 millions d'euros un an plus tôt. Les résultats sont plus encourageants au niveau opérationnel, avec un bénéfice en hausse de 28 pc à 128 millions. Le chiffre d'affaires a lui grimpé de 22 pc à 3,1 milliards d'euros. L'augmentation des ventes est liée à l'acquisition des activités de poids lourds de Volkswagen en Amérique du Sud. MAN, dont les activités avaient été très touchées par la crise, a noté "des signaux de reprise encore timides, mais qui se multiplient" et compte "poursuivre ses efforts de réduction de coûts".