Le groupe Melexis, qui produit des semi-conducteurs pour l'industrie automobile, a annoncé lundi dans un communiqué, une diminution de 10% de ses effectifs dans le monde, sur fond de réductions de commandes. Le groupe va également arrêter sa production, pendant deux semaines, dans son usine d'Erfurt (Allemagne).

Cette mesure est la conséquence des corrections de stock, effectuées dans le secteur automobile, alors que les ventes sont en baisse. La groupe a également annoncé "la poursuite et l'accélération" de ses "programmes d'efficacité et d'optimisation entamés en 2008".

Melexis va également procéder à "un nouvel examen et une nouvelle rationalisation de notre structure de coûts". Les coûts de restructuration découlant de ce programme ne dépasseront pas 1 million d'euros et seront comptabilisés au quatrième trimestre de 2008, ajoute Melexis. "Ces mesures devraient commencer à déployer leurs premiers effets positifs durant le premier trimestre de 2009 et une fois leur mise en ¢uvre entièrement achevée, elles devraient conduire à des économies durables de 4 millions d'euros par an", conclut le communiqué.

Le groupe Melexis, qui produit des semi-conducteurs pour l'industrie automobile, a annoncé lundi dans un communiqué, une diminution de 10% de ses effectifs dans le monde, sur fond de réductions de commandes. Le groupe va également arrêter sa production, pendant deux semaines, dans son usine d'Erfurt (Allemagne). Cette mesure est la conséquence des corrections de stock, effectuées dans le secteur automobile, alors que les ventes sont en baisse. La groupe a également annoncé "la poursuite et l'accélération" de ses "programmes d'efficacité et d'optimisation entamés en 2008". Melexis va également procéder à "un nouvel examen et une nouvelle rationalisation de notre structure de coûts". Les coûts de restructuration découlant de ce programme ne dépasseront pas 1 million d'euros et seront comptabilisés au quatrième trimestre de 2008, ajoute Melexis. "Ces mesures devraient commencer à déployer leurs premiers effets positifs durant le premier trimestre de 2009 et une fois leur mise en ¢uvre entièrement achevée, elles devraient conduire à des économies durables de 4 millions d'euros par an", conclut le communiqué.