Le litige concerne plus précisément la vente de bras articulés qui utiliseraient des inventions de Hexagon. La branche de métrologie d'Hexagon AB, qui comme son nom l'indique est active dans la métrologie industrielle, espère pouvoir empêcher l'utilisation future de ses technologies et également obtenir une compensation financière. Le dossier sera jugé à la Court du District du Massachussetts à Boston. La métrologie est la science de la mesure au sens large, qui consiste à donner une valeur à une observation.

Rappelons également que Metris est actuellement sous OPA de Nikon Corp., l'entreprise japonaise spécialisée dans les caméras et les scanners ayant offert 5,5 euros par action. "Nous sommes tout à fait ouvert à la libre concurrence, mais nous ne tiendrons pas si nos concurrents utilisent nos technologies protégées", a déclaré William Gruber, président de l'unité métrologie chez Hexagon. L'action Metris, qui se négocie sur Euronext Bruxelles, a clôturé la séance de jeudi sur un léger recul de 0,18% le titre se négociant à 5,46 euros dans les derniers échanges.