Mobistar a limité la baisse de son chiffre d'affaires à 0,4% en 2012 à 1,65 milliard d'euros grâce au bond de 32% de ses ventes de téléphones portables et aux opérateurs virtuels (MVNO) utilisant son réseau (hausse de 51% des clients MVNO). La clientèle propre de Mobistar a par contre reculé de 2,4% à 3,4 millions d'utilisateurs actifs et l'opérateur a de nouveau souffert de la baisse des tarifs régulés (impact estimé à 58,5 millions).

L'évolution du mix des ventes et la concurrence ont lourdement pesé sur la rentabilité, la marge ebitda récurrente ayant reculé de 35,2% à 32,2%. En données publiées, la marge atteint 34,1% grâce à des éléments non-récurrents (reprise d'une provision notamment) totalisant 27,3 millions.

Le bénéfice net a chuté de 16% à 185,7 millions, soit 3,09 euros par action, tandis que le flux de trésorerie a sombré de 45%. Hors acquisition d'une filiale et de spectre additionnel, le flux de trésorerie atteint 171,7 millions, en baisse de 30% mais légèrement supérieur aux prévisions de Mobistar (minimum 170 millions).

Afin de maintenir sa bonne santé financière (dette nette inférieure à l'ebitda annuel), Mobistar a toutefois décidé de réduire son dividende de moitié, son coupon élevé ne soutenant manifestement pas son cours.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Mobistar a limité la baisse de son chiffre d'affaires à 0,4% en 2012 à 1,65 milliard d'euros grâce au bond de 32% de ses ventes de téléphones portables et aux opérateurs virtuels (MVNO) utilisant son réseau (hausse de 51% des clients MVNO). La clientèle propre de Mobistar a par contre reculé de 2,4% à 3,4 millions d'utilisateurs actifs et l'opérateur a de nouveau souffert de la baisse des tarifs régulés (impact estimé à 58,5 millions). L'évolution du mix des ventes et la concurrence ont lourdement pesé sur la rentabilité, la marge ebitda récurrente ayant reculé de 35,2% à 32,2%. En données publiées, la marge atteint 34,1% grâce à des éléments non-récurrents (reprise d'une provision notamment) totalisant 27,3 millions. Le bénéfice net a chuté de 16% à 185,7 millions, soit 3,09 euros par action, tandis que le flux de trésorerie a sombré de 45%. Hors acquisition d'une filiale et de spectre additionnel, le flux de trésorerie atteint 171,7 millions, en baisse de 30% mais légèrement supérieur aux prévisions de Mobistar (minimum 170 millions).Afin de maintenir sa bonne santé financière (dette nette inférieure à l'ebitda annuel), Mobistar a toutefois décidé de réduire son dividende de moitié, son coupon élevé ne soutenant manifestement pas son cours.Cédric Boittewww.accioz.be